1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Présidentielle 2017 : "Des éléments passionnels renforcent la cristallisation du vote", dit Nicolas Domenach
1 min de lecture

VIDÉO - Présidentielle 2017 : "Des éléments passionnels renforcent la cristallisation du vote", dit Nicolas Domenach

QUESTIONS DE CAMPAGNE - Le journaliste estime que les "intentions de vote" traduisent des "dynamiques" à observer sur "plusieurs semaines pour voir quelles sont les tendances qui se dégagent".

Nicolas Domenach et Marie-Pierre Haddad dans le RTLsocialstudio
Nicolas Domenach et Marie-Pierre Haddad dans le RTLsocialstudio
Marie-Pierre Haddad

Jean-Luc Mélenchon et François Fillon réduisent l'écart avec Emmanuel Macron et Marine Le Pen dans les sondages. Le candidat de la France insoumise et celui de la droite et du centre arrivent ex-aequo au premier tour de l'élection présidentielle, selon un sondage BVA-Salesforce publié vendredi 14 avril. Ainsi, le candidat d'"En Marche !" obtient-il 23% des intentions de vote, Marine Le Pen 22%, et Jean-Luc Mélenchon et François Fillon 20%

Sur Facebook, Jean-Louis explique que les "coefficients de rectification des sondages" font que "le jeu est ouvert". Pour analyser les sondages, la marge d'erreur est-elle plus révélatrice que le pourcentage des intentions de vote en lui-même ? "Il faut prendre en compte les chiffres des intentions de vote dans leurs dynamiques, c'est-à-dire sur plusieurs semaines pour voir quelles sont les tendances qui se dégagent. Il faut prendre en compte aussi les marges d'erreur, ce sont des précautions salvatrices", explique Nicolas Domenach.

Le journaliste indique qu'il ne faut pas hésiter à faire ses propres sondages. "La politique, c'est un mélange de passion et de raison. On a des éléments objectifs avec les sondages et on a aussi des éléments passionnels, impalpables qui font la cristallisation du vote. Posez des questions autour de vous. J'avais compris qu'Édouard Balladur serait battu par Jacques Chirac, le jour où, lors d'un dîner, quelqu'un a demandé : 'Vous êtes poursuivis pendant la guerre, chez qui vous réfugiez-vous ?' L'écrasante majorité des convives avait répondu Jacques Chirac". Donné perdant dans les sondages, le candidat avait fini par remporter l'élection présidentielle de 1995.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/