2 min de lecture Hervé Mariton

VIDÉO - Présidence UMP : Schengen au centre du débat

VIDÉO ZAPPEUR - Sarkozy veut quitter l'espace Schengen, Le Maire veut le renforcer... Les positions des candidats à la présidence du parti divergent.

>
Présidence UMP : Schengen au centre du débat Durée : |
Charline Buda
Charline Buda

Le prochain président de l'UMP sera désigné d'ici début décembre. Le 29 novembre, les adhérents du parti de droite choisiront par vote électronique leur nouveau chef lors d'un premier tour d'élections. La balance penche plutôt en faveur de Nicolas Sarkozy, mais Bruno Le Maire se voit toujours gagner, et Hervé Mariton pense finir avec plus de 10% des votes.

Les trois candidats ont des programmes assez similaires au niveau économique, mais certains sujets cristallisent leurs divergences. Parmi eux, l'Europe, particulièrement l'appartenance à l'espace Schengen, qui permet la libre-circulation des citoyens européens dans les pays qui y adhèrent. Une idée critiquée car selon certains, elle augmenterait l'immigration, notamment clandestine, sur le territoire français.

Hervé Mariton : exclure les pays qui gèrent mal Schengen

Hervé Mariton souhaite maintenir la France à l'intérieur de l'espace Schengen, mais en exclure les pays qui n'ont pas la capacité de gérer les flux migratoires qu'il engendre. "Quand des pays sont en carence, ils doivent être exclus", propose-t-il lors d'une interview à L'internaute.com. Autrement dit, réduire la largeur de l'espace Schengen et en faire sortir les pays au taux d'émigration le plus élevé.

Nicolas Sarkozy : sortir de Schengen tant qu'il n'est pas remanié

L'ancien président de la République est plus radical. "Schengen ne marche plus", entonne-t-il lors d'un de ses meetings de campagne, à Nice en octobre dernier. "Nous voulons donc un nouveau Schengen. Tant que ce nouveau Schengen ne sera pas décidé, nous n'appliquerons plus le Schengen actuel."

À lire aussi
Hervé Mariton le 29 novembre 2014. Hervé Mariton
Caricature de Macron : "Un relent pas tout à fait sain", réagit Mariton

Nicolas Sarkozy veut donc que l'Europe crée une politique migratoire commune, avec des règles concernant les droits des immigrés qui soient les mêmes dans tout l'espace de libre-circulation, et que la France sorte elle-même de cet espace tant qu'il ne sera pas remanié.

Bruno Le Maire : un Schengen renforcé, avec une Europe plus ferme

Bruno Le Maire a taclé son rival Nicolas Sarkozy ce 24 novembre sur France Inter : "Sortir de Schengen ? Mais quelle plaisanterie !", lance-t-il. "Nous allons aller voir Mme Merkel ou M. Cameron pour leur dire 'nous allons [...] gérer tous seuls, nous la France, les dizaines de milliers de clandestins qui veulent arriver en Europe ? C'est pas sérieux." 

Ce que souhaite l'ancien ministre de l'Agriculture, c'est renforcer l'espace Schengen par des lois européennes plus fermes, qui répartissent les responsabilités de gestion des flux migratoires clandestins entre les différents pays concernés. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Hervé Mariton Vidéo Présidence UMP
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants