1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - "On n'est pas couché" : Manuel Valls provoque un incident diplomatique avec le Gabon
1 min de lecture

VIDÉO - "On n'est pas couché" : Manuel Valls provoque un incident diplomatique avec le Gabon

Le Premier ministre a provoqué le rappel de l'ambassadeur du Gabon en France après avoir déclaré que le président Ali Bongo n'avait pas été élu "comme on l'entend".

Julien Absalon
Julien Absalon

Manuel Valls ne pensait sans doute pas déclencher un incident diplomatique lors de son passage dans On n'est pas couché sur France 2, samedi 16 janvier. Pourtant, le Gabon a décidé de rappeler son ambassadeur en France, Germain Ngoyo Moussavou, après les propos tenus par le Premier ministre lors de son accrochage avec Jérémy Ferrari.

Au cours de cette séquence, sans doute la plus forte de l'émission, l'humoriste interpelle le chef du gouvernement sur la présence du président gabonais Ali Bongo au sein du cortège diplomatique de la marche du 11 janvier. "Vous retenez Ali Bongo, moi je retiens (...) surtout un autre Africain, élu, lui : Ibrahim Boubacar Keïta (président du Mali, ndlr)", répond Manuel Valls. Intrigué par la précision "élu, lui"Jérémy Ferrari lui demande alors : "Ali Bongo n'est pas élu finalement ?" Une question à laquelle le Premier ministre rétorque sans hésiter : "Non, pas comme on l'entend".

Un sous-entendu qui ne passe pas à Libreville, où le fils d'Omar Bongo a été élu en 2009 lors d'un scrutin très contesté par l'opposition. Selon RFI, le ministre gabonais de l'Intérieur, Pacôme Moubelet Boubeya, a fait part de son "étonnement" et de sa "surprise". Invité à réagir à la télévision publique locale, il en a profité pour annoncer que son ambassadeur en France avait été rappelé pour une consultation qui pourrait durer au moins 15 jours. Avant de quitter l'Hexagone, il semblerait que l'ambassadeur ait prévu de faire un détour par Matignon pour demander des explications. Reste à savoir si la visite officielle de Manuel Valls au Gabon, prévue en février selon Gabon Actu, va être maintenue.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/