2 min de lecture Jean-Marie Le Pen

VIDÉO - Marine Le Pen : "Monsieur Aphatie, êtes-vous secrètement amoureux de mon père ?"

VIDÉO ZAPPEUR - "Vous êtes un peu monomaniaque". Marine Le Pen et Jean-Michel Aphatie se sont vivement opposés, jeudi 6 mars sur "RTL". Des moments qui en deviennent cocasses.

>
VIDÉO - Marine Le Pen : "Monsieur Aphatie, êtes-vous secrètement amoureux de mon père ?" Crédit Image : RTL.fr | Crédit Média : RTL.fr | Date :
Aurore Hautbois Journaliste RTL

"Vous frisez le ridicule (...), vous êtes un peu monomaniaque (...), je ne suis pas obligée de subir vos obsessions amoureuses"."La mauvaise foi est quand même extrêmement étonnante". Une légère tension était palpable sur les ondes de RTL ce jeudi 6 mars. Marine Le Pen, invitée au micro de Jean-Michel Apathie, n'a pas vraiment apprécié la manière dont l'éditorialiste a abordé certains sujets.

"L'amour secret" de Jean-Michel Aphatie pour Jean-Marie Le Pen

Le début de l'interview entre Jean-Michel Aphatie et Marine Le Pen partait pourtant sur de bonnes bases. Le journaliste demande à la présidente du FN si elle avait regardé le match de football de la veille, ce qui n'était pas le cas. Puis la question qui fâche a été posée.

Jean-Michel Aphatie l'interroge pour savoir si, à son sens et comme l'avait estimé son père en 2006, il y a "trop de joueurs de couleurs dans l'équipe de France". Marine Le Pen répond, agacée : "Monsieur Aphatie, je pense que vous êtes un peu monomaniaque !" Puis continue : "Êtes-vous secrètement amoureux de Jean-Marie Le Pen dont vous me parlez à chaque fois que je viens sur votre plateau ?".

La faute au stagiaire de l'AFP

La partie de ping-pong ne s'arrête pas là. Lorsque Jean-Michel Aphatie évoque une déclaration de Paul-Marie Couteaux, candidat FN, qui a récemment évoqué l'idée de "concentrer" les Roms "dans des camps", Marine Le Pen monte au créneau. "Si vous lisez qu'il veut mettre des Roms dans des camps, alors vous avez un vrai problème d'analyse !". "C'est un procès d'intention (...) c'est malhonnête" affirme-t-elle.

Ce n'est pas parce qu'un stagiaire de l'"AFP" ne sait pas lire un texte que vous êtes obligé, vous qui êtes censé être un grand journaliste, reprendre ce genre d'analyse, voilà !

Marine Le Pen
Partager la citation
À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, le 9 janvier 2019 justice
Jean-Marie Le Pen : l'ensemble de ses comptes bancaires bloqués

D'anaphores en petites piques, le débat houleux entre les deux interlocuteurs continue, Marine Le Pen remettant en cause l'origine de l'information de Jean-Michel Aphatie. "Ce n'est pas parce qu'un stagiaire de l'AFP ne sait pas lire un texte que vous êtes obligé, vous qui êtes censé être un grand journaliste, reprendre ce genre d'analyse, voilà !"

Le débat se termine sur une remarque de Jean-Michel Aphatie, évoquant la mauvaise-foi "extrêmement étonnante" de la présidente du FN. Marine Le Pen laisse un ange passer et ajoute, ironiquement : "Ah je croyais que vous parliez de la vôtre (mauvaise-foi), je pensais que c'était un aveu". Laurent Bazin, animateur de la matinale, met fin au pugilat : "On va s'arrêter là tous les deux".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Marie Le Pen Jean-Michel Aphatie Marine Le Pen
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants