1 min de lecture Italie

Viaduc effondré à Gênes : "le gouvernement n'a pas eu l'attitude escomptée", affirme un spécialiste

INVITÉ RTL - Giulano Da Empoli, ancien conseiller de Matteo Renzi, revient sur l'attitude décriée du gouvernement de Giuseppe Conte suite à l'effondrement d'un pont à Gênes. Selon un bilan provisoire, 38 personnes ont perdu la vie dans la catastrophe.

245-ROBUCHON L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier
>
Viaduc effondré à Gênes : "le gouvernement n'a pas eu l'attitude escomptée", affirme un spécialiste Crédit Image : ANDREA LEONI / AFP | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL

Les recherches se poursuivent en Italie pour retrouver les dernières victimes de l'effondrement du pont Morandi à Gênes. Alors que le dernier bilan provisoire fait état de 40 morts, la protection civile italienne annonce avoir découvert de nouveaux corps.  Selon les médias italiens, il s'agit d'une famille, un couple et leur fillette de neuf ans. Au total, cinq personnes étaient encore portées disparues


Des funérailles solennelles sont organisées samedi 18 août en fin de matinée, dans le hall du centre d'exposition de Gênes. Alors que le président Sergio Mattarella a annoncé assister à la cérémonie, de nombreuses familles de victimes n'y participeront pas. Elles pointent notamment la responsabilité de l'État dans la catastrophe. 

"Je pense que c'est dû au fait que, quelques minutes après l'effondrement du pont, le gouvernement italien n'a pas eu l'attitude escomptée. On a eu des tweets de membres du gouvernement dont un du Premier ministre, Giuseppe Conte, qui disait qu'il fallait immédiatement punir les criminels responsables de la catastrophe", explique Giulano Da Empoli, ancien conseiller de Matteo Renzi. 

À lire aussi
Le navire Grande America a sombré au large des côtes françaises pollution
Grande America : l'inventaire révèle 1.050 tonnes de produits dangereux à bord

Haro sur la société gestionnaire

Face à la colère des proches des victimes, le gouvernement italien s'est empressé de blâmer l'Autostrade per l'Italia, qui gérait le tronçon du pont effondré. Le ministère des Infrastructures a officiellement adressé un courrier à la société en vue de révoquer sa concession. Une attitude que dénonce le spécialiste politique.

"Nous ne connaissons pas encore les causes de cet effondrement. De nombreux spécialistes donnent leur avis dans la presse italienne mais ils sont divisés. Certains disent que c'était dû à un défaut de construction du pont (...). D'autres évoquent des problèmes de maintenance ou se demandent quelles forces politiques se sont opposées à ce que le problème soit résolu", conclut-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Italie Deuil national Catastrophe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794454612
Viaduc effondré à Gênes : "le gouvernement n'a pas eu l'attitude escomptée", affirme un spécialiste
Viaduc effondré à Gênes : "le gouvernement n'a pas eu l'attitude escomptée", affirme un spécialiste
INVITÉ RTL - Giulano Da Empoli, ancien conseiller de Matteo Renzi, revient sur l'attitude décriée du gouvernement de Giuseppe Conte suite à l'effondrement d'un pont à Gênes. Selon un bilan provisoire, 38 personnes ont perdu la vie dans la catastrophe.
https://www.rtl.fr/actu/politique/viaduc-effondre-a-genes-le-gouvernement-n-a-pas-eu-l-attitude-escomptee-affirme-un-specialiste-7794454612
2018-08-18 11:51:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/82i63lUwOvF5ldiIelrk4g/330v220-2/online/image/2018/0814/7794424824_le-viaduc-morandi-situe-a-genes-en-italie-s-est-ecroule-mardi-14-aout-2018.jpg