1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Uniforme à l'école : qu'en pense Jean-Michel Blanquer ?
1 min de lecture

Uniforme à l'école : qu'en pense Jean-Michel Blanquer ?

ÉCLAIRAGE - À Provins, 759 élèves du CP au CM2 sont potentiellement concernés par le retour de l'uniforme à l'école. Un choix acté par une majorité de parents d'élèves, après le lancement d'une consultation.

Jean-Michel Blanquer, le 27 avril 2018
Jean-Michel Blanquer, le 27 avril 2018
Crédit : Eric FEFERBERG / AFP
Marie-Pierre Haddad & AFP

L'uniforme à l'école va-t-il se généraliser en France ? En Seine-et-Marne, une majorité de parents d'élèves des écoles élémentaires de Provins s'est prononcée en faveur du port, non obligatoire, de l'uniforme. La consultation avait été organisée par la mairie Les Républicains.

Plus de 62% des parents ont répondu favorablement, a indiqué à l'AFP le maire Olivier Lavenka. Selon lui, "plus de la moitié" des familles ont participé à cette consultation qui s'est achevée. Au retour des vacances de la Toussaint, ce sont au total 759 élèves du CP au CM2 qui sont potentiellement concernés.

La mairie va lancer un appel d'offres pour la fabrication du trousseau de 10 pièces qui coûtera "au maximum" 145 euros aux familles. Le coût sera divisé par deux à partir du deuxième enfant et la Caisse centrale d'activités sociales (CCAS) pourra subvenir aux familles qui en ont besoin, a précisé le maire. 

Un "enjeu d'égalité"

Le maire avait lancé cette idée en janvier après que Jean-Michel Blanquer se fut prononcé en faveur du port de l'uniforme dans les écoles qui le souhaitent, suscitant alors les critiques de certains syndicats. Invité dimanche 3 juin sur BFMTV, le ministre de l'Éducation estime qu'il s'agit d'"un enjeu d’égalité entre les enfants".

À écouter aussi

"Aujourd’hui, les marques de vêtements, ça compte malheureusement beaucoup trop, avec tous les phénomènes matérialistes un peu stupides. Évidemment ce n’est pas du tout conforme à ce que l’on peut souhaiter pour l’école de la République. L’uniforme peut être une réponse. Je n’en fait pas l’alpha et l’oméga d’une politique éducative, mais dans certains cas ça peut être utile", a-t-il ajouté.

Jean-Michel Blanquer précise néanmoins qu'il n'est pas envisagé que l'État se saisisse du dossier :  "Je pense que ce serait la meilleure façon de ne pas accomplir ça. Vous avez une série de personnes dont le métier est de créer du clivage. On n’a pas besoin de leur donner de prise".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.