2 min de lecture La France insoumise

Une députée proche de Mélenchon défend la liberté de dire "Nique la France"

Députée de la France Insoumise, Danièle Obono a déclaré : "On fait encore partie d'un pays démocratique où les gens peuvent s'exprimer. On n'envoie pas les gens à la Bastille parce qu'ils s'attaquent à l'autorité".

Danièle Obono et Jean-Luc Mélenchon, le 20 juin 2017
Danièle Obono et Jean-Luc Mélenchon, le 20 juin 2017 Crédit : Martin BUREAU / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et Ludovic Galtier

En 2012, la députée France Insoumise, Danièle Obono, a signé une pétition qui défendait la liberté d'expression d'un artiste, Saïdou, à chanter Nique la France. "L'artiste avait été mis en examen en octobre 2012 pour 'injure publique' et 'provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence, à la suite d'une plainte déposée par une association classée à l'extrême droite", rappelle Le Figaro

Interrogée à ce sujet sur RMC mercredi 21 juin, elle explique avoir signé cette pétition pour "défendre la liberté d'expression de cet artiste, parce que ça fait partie des libertés fondamentales. Y compris aujourd'hui en tant que députée de la République, je défends les libertés fondamentales qui sont importantes. De deux choses l'une, soit on décide qu'on revient sur le droit fondamental, les libertés démocratiques... Même si ça ne nous plaît pas. Soit il y a des droits et les artistes ont la licence de pouvoir s'exprimer de manière créative".

Quid de "Vive la France" ?

Face aux remarques des autres personnes présentes dans l'émission, elle ajoute : "Je n'ai pas dit que je cautionnais. J'assume le fait d'avoir défendu ces artistes quand ils étaient attaqués. Parce que ça fait partie à mon sens de la liberté les licences créatives qui sont données. On fait encore partie d'un pays démocratique où les gens peuvent s'exprimer. On n'envoie pas les gens à la Bastille parce qu'ils s'attaquent à l'autorité. Ils n'appellent pas à tuer je ne sais pas qui. Ça peut ne pas vous plaire mais ils ont le droit de le dire".

À lire aussi
Jean-Luc Mélenchon, à l'Assemblée nationale, le 20 décembre 2018 polémique
Jean-Luc Mélenchon dénonce la "supercherie" du grand débat national

Ensuite, Danièle Obono est interrogée sur le fait de dire "Vive la France". Ce à quoi elle répond : "Pourquoi vive la France ? Oui, je peux dire vive la France, mais pourquoi ? Pour le 14 juillet ? Je ne sais pas, vous voulez que je me mette au garde à vous et que je mette à chanter la Marseillaise ?".

Mélenchon dénonce "le machisme" et "un racisme insupportable"

La pétition en question a été ratifiée par bon nombre de personnalités politiques à l'image de Clémentine Autin, Éric Coquerel, Noël Mamère, Alexis Corbière et Olivier Besancenot. Aucun d'entre eux n'a dès lors été interrogé sur cet engagement. Sur Facebook jeudi 22 juin, Jean-Luc Mélenchon a pris la plume pour dénoncer le "machisme" et le "racisme insupportable" dont serait victime Danièle Obono. "Amitié, affection et respect pour le sang-froid de Danièle Obono, députée de Paris, agressée sur les plateaux de télé par des chiens de garde médiatiques qui ne se rendent même plus compte que leur machisme est teinté d'une forme de racisme insupportable", a écrit le député des Bouches-du-Rhône.

Son alter ego en Seine-Saint-Denis, Alexis Corbière, a lui aussi, pris la défense de la seule députée de Paris étiquetée France insoumise. "Moi ce qui m’étonne c’est que, depuis  2012, ni moi, ni Olivier Besancenot, on ne nous a jamais parlé de cette affaire. Et Danièle Obono, on lui en parle. Je vais vous dire pourquoi je pense qu’on lui en parle : parce qu’elle est noire. Je pense qu’il y a un racisme patent dans ce qui a été fait. Je suis totalement solidaire avec Danièle Obono."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Assemblée nationale
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789068504
Une députée proche de Mélenchon défend la liberté de dire "Nique la France"
Une députée proche de Mélenchon défend la liberté de dire "Nique la France"
Députée de la France Insoumise, Danièle Obono a déclaré : "On fait encore partie d'un pays démocratique où les gens peuvent s'exprimer. On n'envoie pas les gens à la Bastille parce qu'ils s'attaquent à l'autorité".
https://www.rtl.fr/actu/politique/une-deputee-proche-de-melenchon-defend-la-liberte-de-dire-nique-la-france-7789068504
2017-06-22 16:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/lCoNMkIqykfav3o8A934kw/330v220-2/online/image/2017/0622/7789069448_daniele-obono-et-jean-luc-melenchon-le-20-juin-2017.jpg