1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Un cadre ministériel se fait voler un ordinateur avec des données confidentielles
1 min de lecture

Un cadre ministériel se fait voler un ordinateur avec des données confidentielles

Un chargé de recensement des données publiques s'est fait dérober son téléphone et son ordinateur portable, selon les informations du "Parisien".

Un téléphone portable (image d'illustration)
Un téléphone portable (image d'illustration)
Crédit : Thinkstock
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Le 36 quai des Orfèvres vient de se saisir d'une enquête autour du vol d'un téléphone portable et d'un ordinateur un peu particuliers. Les deux objets, utilisés à des fins professionnelles, appartenaient à un cadre ministériel et contenait des "données sensibles", selon les informations du Parisien. D'abord confiée au commissariat du XIe arrondissement de Paris - dans lequel a eu lieu le vol - l'enquête a finalement été laissée au 2e district de police judiciaire du quai des Orfèvres.
 
La victime du vol est un cadre ministériel de 32 ans, qui officie à Bercy mais sous la houlette de Matignon. Selon Le Parisien, celui-ci est en charge du recensement des données publiques. Dans la soirée du 30 mars, celui-ci avait garé sa voiture personnelle dans le quartier de Charonne. C'est au cours de la nuit que des hommes ont forcé sa voiture "entre 23 heures et 5h30 du matin", avant de s'emparer d'"une sacoche avec tous ses papiers d’identité, son badge d’entrée au ministère à Bercy, son téléphone et son ordinateur", détaille le quotidien. 

J’étais avec des amis et j’allais dans un bar. J’ai eu la flemme !

Le cadre ministériel victime du vol

Seulement, l'ordinateur contenait des données sensibles telles que "des codes sources de logiciels d’État, des échanges avec des organisations internationales, des contacts ministériels, les coordonnées du conseiller numérique à Matignon" : de quoi inquiéter la police comme le ministère. 

Le cadre ministériel lui, ne se dit "pas inquiet" : son portable "était éteint" et protégé par des codes, même s'il concède qu'avoir laissé sa sacoche dans le coffre - fermé - de la voiture était une "bêtise". "Il était 23 heures. Je sortais d’un restaurant. J’étais avec des amis et j’allais dans un bar. J’ai eu la flemme !", justifie-t-il.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire