2 min de lecture Faits divers

Un cadre de LaREM mis en examen dans une affaire de trafic de drogue international

Moussa Ouarouss, député suppléant LaREM des Yvelines et cadre local de la majorité présidentielle à Reims est notamment mis en examen pour importation, transport et détention de produits stupéfiants en bande organisée et association de malfaiteurs.

Gendarmerie Nationale, France (illustration)
Gendarmerie Nationale, France (illustration) Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

"Il y a eu une période où il était relativement actif. Il était en retrait depuis quelque temps" au moment de son interpellation, indique une source proche du dossier. Moussa Ouarouss, un député suppléant LaREM des Yvelines, cadre local de la majorité présidentielle à Reims, a été mis en examen dans le cadre d'une enquête portant sur un trafic de stupéfiants entre le Maroc et la France, a-t-on appris mercredi 30 octobre. 

Il est notamment inculpé des chefs d'accusation d'importation, de transport et détention de produits stupéfiants en bande organisée et d'association de malfaiteurs dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Lille, confiée aux gendarmes de la section de recherches de Reims, a affirmé une source proche du dossier, confirmant une information du quotidien L'Union.

Ce cadre de la majorité a été interpellé fin août alors que des saisies "relativement importantes" ont été réalisées. "Entre six et huit" personnes sont mises en examen, placées pour certaines en détention provisoire, dans le cadre de cette enquête portant sur un trafic en lien avec la région marocaine du Rif.

Je suis tombée de la chaise quand on m'a parlé de cette affaire

Nadia Hai, députée des Yvelines dont il est le suppléant
Partager la citation

Cet ex-membre du PS âgé de 33 ans est député suppléant de Nadia Hai, élue lors des législatives en juin 2017 à Trappes (Yvelines), dans l'ancienne circonscription de Benoît Hamon. L'élue a indiqué ne plus avoir de contacts avec son suppléant "depuis plusieurs mois" en raison de "désaccords politiques". "Je suis tombée de la chaise quand on m'a parlé de cette affaire mais je crois en la présomption d'innocence", a-t-elle ajouté.

À lire aussi
La commune de La Gresle a pris un arrêté insolite le 6 décembre en interdisant à ses habitants de mourir les week-ends. insolite
Pénurie de médecins : une maire interdit par arrêté les décès le week-end

Dirigeant d'une biscuiterie créée en 2018, Moussa Ouarouss a sollicité sans succès, au printemps, l'investiture de la majorité pour les élections municipales à Reims, finalement accordée à son rival, l'avocat Gérard Chemla.

Interrogé par l'AFP, Moussa Ouarouss a indiqué qu'il ne souhaitait pas réagir pour l'heure sur ce dossier. "J'ai répondu aux questions des enquêteurs. Cette affaire ne m'inquiète pas du tout", a-t-il seulement déclaré, affirmant avoir déposé plusieurs plaintes pour diffamation. Il a été placé sous contrôle judiciaire et l'instruction est toujours en cours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Drogue La République En Marche
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants