1 min de lecture La République En Marche

Emmanuel Macron garde "toute sa confiance" en Richard Ferrand

La majorité fait bloc jusqu'au sommet de l'État derrière le président de l'Assemblée nationale qui a été mis en examen dans la nuit de mercredi à jeudi à Lille pour "prise illégale d'intérêts" dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
"Richard Ferrand a le soutien du président" affirme un conseiller Crédit Image : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Marie-Pierre Haddad

Richard Ferrand ne démissionnera pas de son poste de président de l'Assemblée, malgré sa mise en examen. C'est ce qu'il affirme en tout cas dans un communiqué, publié cette nuit à sa sortie du tribunal de Lille, où il venait d'être entendu pendant plus de 14 heures par les juges enquêtant sur l'affaire des Mutuelles de Bretagne, à l'époque où il en était le directeur, en 2011.

Richard Ferrand aurait favorisé sa compagne dans une opération immobilière. C'est cette même affaire qui lui avait valu d'être exfiltré du gouvernement au tout début du quinquennat. Mais il en va autrement du perchoir.

C'est la première fois qu'un président de l'Assemblée est mis en examen pendant son mandat. C'est évidemment un coup dur pour l'Élysée. Richard Ferrand est un proche parmi les proches d'Emmanuel Macron, mais pour l'instant il est soutenu.

Le soutien d'Emmanuel Macron

Et cela sans aucune ambiguïté. C'est ce que l'entourage du chef de l'État nous confie très officieusement. Avec deux arguments en rappelant que Richard Ferrand est "présumé innocent, comme n'importe quel justiciable". Ensuite, en justifiant la qualité de son travail avec l'exécutif. "Il a le soutien du président", nous dit un conseiller d'Emmanuel Macron. Il est difficile donc d'être plus claire...

À lire aussi
Anne-Laure Cattelot, députée LREM réforme des retraites
Retraites : manifestation devant le domicile des parents d'une députée LaREM du Nord

Il faut dire que le président de l'Assemblée nationale est revenue en grâce après son départ du gouvernement en 2017. Il est le seul à parler franchement à Emmanuel Macron. En pleine crise des "gilets jaunes", alors que le pouvoir vacille c'est lui qui est le seul à relire l'un des discours les plus attendus du chef de l'État. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche Richard Ferrand Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants