2 min de lecture UMP

UMP : Villepin "prêt à participer à tout ce qui peut favoriser le rassemblement"

Si Juppé et Fillon ont dit non, Dominique de Villepin, lui, se dit disposé "à participer à tout ce qui peut favoriser le rassemblement".

Dominique de Villepin, le 23 avril 2014, à Paris. (archives)
Dominique de Villepin, le 23 avril 2014, à Paris. (archives) Crédit : FRANCK FIFE / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'ex-Premier ministre Dominique de Villepin, ancien ennemi juré de Nicolas Sarkozy, a déclaré mardi 2 décembre à l'AFP qu'il était "prêt à participer à tout ce qui peut favoriser le rassemblement" de l'UMP pour 2017, notamment au comité des anciens chefs de gouvernement voulu par Sarkozy.

"Ma position est très ouverte. J'ai tout simplement le désir de faire en sorte que les choses se passent bien. Je suis prêt à participer à tout ce qui peut favoriser le rassemblement", a-t-il affirmé au téléphone depuis l'étranger.

Pas membre de l'UMP

"Je comprends qu'il y ait des réticences", a ajouté l'ancien chef du gouvernement (2005-2007) de Jacques Chirac, mais "on a besoin de la bonne volonté des uns et des autres". François Fillon et Alain Juppé ont pris leurs distances avec ce comité voulu par le nouveau président de l'UMP, le maire de Bordeaux ironisant même sur "un comité de chapeaux à plumes qui ne servirait à rien" ou un "comité naphtaline".

"Dans la situation dramatique du pays actuellement, je suis prêt à apporter ma contribution pour ces deux prochaines années. Ma seule préoccupation est de présenter une vraie alternative" pour 2017, a ajouté Dominique de Villepin.

À lire aussi
Jean-Claude Gaudin le 7 avril 2015 au Sénat. Jean-Claude Gaudin
Jean-Claude Gaudin placé sous le statut de témoin assisté

Mais lui-même n'est pas membre de l'UMP actuellement, lui fait-on remarquer. "C'est dans cet esprit que je reviendrai" au sein du parti, a-t-il dit. Evoquant la primaire ouverte de 2016, il a affirmé qu'il était "totalement exclu" que lui-même s'y présente.

Les Affaires étrangères en 2017 ?

Alors que certains, à l'UMP, affirment que Nicolas Sarkozy aurait promis à Dominique de Villepin le Quai d'Orsay en cas de victoire en 2017, l'ancien Premier ministre a lancé: "je n'aspire à rien, je ne veux rien, je ne veux pas de poste. C'est ce qui fait l'indépendance de la position qui est la mienne".

Quid des méchantes langues qui évoquent un rapprochement Sarkozy-Villepin lié à un intérêt commun pour le Qatar ? De Villepin leur répond qu'il "n'a jamais signé aucun contrat avec le Qatar ni avec aucune entreprise qatarie". "C'est totalement imaginaire", a-t-il assuré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
UMP Politique Nicolas Sarkozy
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants