1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Thierry Solère répond à Éric Ciotti : "En matière de trahison, il s'y connaît"
1 min de lecture

Thierry Solère répond à Éric Ciotti : "En matière de trahison, il s'y connaît"

Éric Ciotti, député des Alpes-Maritimes est partisan de l'exclusion des Républicains proches de la ligne d'Emmanuel Macron, comme Thierry Solère.

Éric Ciotti et Thierry Solère
Éric Ciotti et Thierry Solère
Crédit : Essia Lakhoua / RTL
Clarisse Martin
Clarisse Martin

Le bureau politique du 11 juillet 2017 n'a, semble-t-il, pas apaisé les tensions au sein de la famille politique des Républicains. Si six membres du gouvernement d'Édouard Philippe et des parlementaires considérés comme "Macron-compatibles" ont été suspendus - et non exclus du parti - l'heure est aux règlements de comptes. Deux lignes de pensée entrecoupent le parti. 

L'une est plus indulgente à l'égard de ces membres des Républicains proches de la majorité La République En Marche (REM). L'autre, plus sévère, est partisane d'une exclusion pure et simple. Nadine Morano incarne cette ligne, en qualifiant de "traîtres" le premier ministre et ceux qui ont suivi la même voie. Éric Ciotti n'est pas plus mesuré. 

Depuis plusieurs semaines à présent, le député des Alpes-Maritimes tance les "Macron-compatibles" venus des rangs de la droite et réclame leur exclusion des Républicains. À ce jour, son vœu reste pieu. Selon Le FigaroÉric Ciotti a désormais coutume de qualifier Thierry Solère de "professionnel de la trahison".

Règlement de compte par voie de presse

Dans les colonnes du Figaro, ce mercredi 12 juillet, Thierry Solère répond sur le même ton à son homologue des Alpes-Maritimes. Le député des Hauts-de-Seine, questeur de l'Assemblée nationale et inscrit dans le groupe des "Constructifs" proches de la majorité REM au Palais-Bourbon, estime qu'il n'a pas de leçon à recevoir d'Éric Ciotti. 

À écouter aussi

"Quand je vois le comportement de monsieur Ciotti à l'égard de Christian Estrosi, à qui il doit tout, en matière de trahison, je vois qu'il s'y connaît très bien", raille le parlementaire. "Ensuite, chacun est libre de faire ce qu'il veut." Une explication en règle.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/