1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Théorie du genre : Estrosi dénonce "le mépris" de Vallaud-Belkacem face au pape
2 min de lecture

Théorie du genre : Estrosi dénonce "le mépris" de Vallaud-Belkacem face au pape

La droite dénonce les propos de la ministre de l'Éducation nationale qui a dit "regretter la parole pour le moins légère et infondée" du pape François qui accusé les manuels scolaires français de propager un "sournois endoctrinement de la théorie du genre".

Najat Vallaud-Belkacem
Najat Vallaud-Belkacem
Crédit : AFP
Philippe Peyre

À droite, la ministre de l'Éducation nationale qui dit "regretter les paroles légères et infondées" du pape François, ça ne passe pas. "Je dénonce le mépris avec lequel Najat Vallaud-Belkacem s'est adressée au Pape", a déclaré Christian Estrosi sur Europe 1 mardi 4 octobre. "Je prends la défense [du pape] de toutes mes forces", a prévenu le président de la Région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, estimant que "la ministre, sur cette affaire, en s'en prenant au Pape, fait honte à la France, tout simplement". "Qu'a-t elle fait de sa vie pour se permettre de mépriser autant celui qui est au dessus d'1,2 milliard de catholiques ?", a questionné Christian Estrosi.

L'ancien maire de Nice a profité de l'occasion pour surenchérir au sujet de l'enseignement de ce qui s'apparenterait selon lui à une "théorie du genre" à l'école : "Najat Vallaud-Belkacem n'est pas dans son rôle quand elle dit aux enfants de France qu'il n'y a aucune différence biologique entre les hommes et les femmes. Elle défend la théorie du genre au sein des écoles de la République", a-t-il jugé. 

"Ce qui me choque, c'est qu'on interdise au Pape de s'exprimer", a pour sa part dénoncé François Fillon sur iTélé. Le candidat à la primaire de la droite et du centre pour 2017 a estimé que "la ministre de l'Éducation nationale a repris le Pape avec une arrogance incroyable".

Éric Ciotti, président Les Républicains du département des Alpes-Maritime, a également dénoncé le mépris dont aurait fait preuve Najat Vallaud-Belkacem à l'égard du pape François. La ministre de l'Éducation nationale aurait selon lui "choisi le mépris et la suffisance face à la vacuité de ses arguments"

À lire aussi

Dimanche 2 octobre, dans l'avion qui le ramenait du Caucase, le pape François a accusé les manuels scolaires français de propager un "sournois endoctrinement de la théorie du genre". Qualifiant ces paroles de "légères et infondées", la ministre de l'Éducation nationale a estimé que le Pape était "lui aussi victime de la campagne de désinformation portée par les milieux réactionnaires".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/