2 min de lecture Tanguy Pastureau

Tanguy Pastureau : Le Roux va s'inscrire chez Adecco

REPLAY - Bruno Le Roux ayant effectué une mission de trois mois en tant que ministre de l'Intérieur, il est officiellement un travailleur en intérim. De sa démission aux ralliements à Macron en passant par la punk-attitude de Dupont-Aignan, la semaine politique a encore été chargée.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : Le Roux va s'inscrire chez Adecco Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

La semaine politique a une fois de plus été délirante. Même le scénariste le plus barré, celui à qui on demanderait d’écrire la trame du film Joséphine Ange Gardien contre Godzilla, n’arriverait pas à imaginer ça. Notre pays est devenu un gag, sur les planisphères, à la place de France, maintenant il y a écrit Lol.
 
Mardi, Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, démissionne, il a tenu 3 mois, la place Beauvau c’est une sorte d’agence Adecco avec des lustres. Le Roux est suspecté d’avoir fait bûcher à l’Assemblée ses filles quand elles avaient 15 ans, ça puait le Biactol, elles avaient scotché des posters de Justin Bieber partout et leur appareil dentaire faisait sonner le portique de sécurité. Au Parlement, il y a la femme de l’un, les filles de l’autre, 3 nièces, le papi, un chien et 2 poules, l’Assemblée c’est une fête de gitans, on va la délocaliser aux Saintes-Maries-de-la-Mer et au perchoir on mettra Kendji Girac. Le Roux parti, son successeur est nommé, Matthias Fekl, à l’Intérieur pour un mois, là c’est son 4e jour, il a déjà accompli 10% de sa tâche, on n’a même pas imprimé de cartes de visite à son nom et ses collaborateurs l’appellent machin.
 
Pendant ce temps, Macron engrange les soutiens, il avait raison, "En Marche", ce n’est pas une maison d’hôte, c’est un paquebot de la croisière Age tendre, car tous les anciens déboulent, Macron c’est un appât à vieux, le candidat Steradent. L’ont rejoint Le Drian, le Breton sinistre qui fait penser à l’Ankou, Douste Blazy, dont on s’attendait encore moins au come-back qu’à celui de Tonton David, Dominique Perben, qui était déjà ministre quand Macron lisait Fantômette, et Catherine Laborde, qui devrait convaincre ses collègues de télé Jean-Pierre Elkabach et le Père Fourras de rejoindre Macron, parce qu'ils ont l’âge.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau Bruno Le Roux Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants