1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Supprimer le Mariage pour tous ? "On verra", répond Éric Zemmour
2 min de lecture

Supprimer le Mariage pour tous ? "On verra", répond Éric Zemmour

INVITÉ RTL - L'essayiste a indiqué que la mariage pour tous avait ouvert "la boîte de Pandore" et souhaite revenir sur la PMA pour toutes.

Eric Zemmour sur le plateau du Grand Jury ce dimanche 24 octobre.
Eric Zemmour sur le plateau du Grand Jury ce dimanche 24 octobre.
Crédit : RTL
L'INTÉGRALE - Eric Zemmour est l'invité du Grand Jury (24/10/21)
01:02:27
Eric Zemmour est l'invité du Grand Jury
01:02:27
Marie-Pierre Haddad

S'il est candidat à l'élection présidentielle, Éric Zemmour proposera-t-il de revenir sur le mariage pour tous ? "Le mariage pour tous a été une erreur", estime Éric Zemmour. Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 24 octobre, le polémiste indique qu'il a "ouvert la boîte de Pandore". 

Éric Zemmour assure qu'il ne compte pas "démarier les gens" sans pour autant préciser s'il maintiendrait ou non le mariage pour tous. Il finit par répondre : "On verra". Le candidat putatif souhaite par ailleurs revenir sur l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes. 

Le polémiste maintient le flou sur la question du mariage pour tous, au moment où il multiplie les appels du pied en direction de la droite catholique. Ce socle électorale était favorable à François Fillon lors de la précédente présidentielle. Le candidat de la droite et du centre s'était à l'époque entouré de la Manif pour tous et de Sens Commun lors de ses meetings

Opération séduction de la droite catholique

En visite à Versailles le 20 octobre, le polémiste a détaillé sa stratégie comme le rapporte Le Figaro dans ses colonnes : "Il faut allier la sociologie de la Manif pour tous et la sociologie des 'gilets jaunes'". Selon Éric Zemmour, "La Manif pour tous, en majorité bourgeoise, a échoué parce que les classes populaires y sont restées étrangères. Il faut trouver les axes qui rassemblent ces deux sociologies. Le sujet qui rassemble, c'est la question au sens large identitaire et de l'immigration, estime-t-il. Les autres combats ne sont pas moins importants mais vont nous faire perdre. Il faut avancer avec le thème qui rassemble. Ensuite nous verrons bien".

À lire aussi

Selon l'Ifop, Éric Zemmour capte un quart des anciens électeurs de François Fillon (24%). À noter qu'il attire davantage ceux des catégories populaires (29%) que des cadres et professions intellectuelles supérieures (23%). L'Ifop observe aussi que le camp de la droite "nationale-populiste", composé d'Éric Zemmour, de Marine Le Pen, de Nicolas Dupont-Aignan attire désormais un électeur sur trois, venus du RN mais aussi de la droite classique. Un "bond de voix" a été "observé" chez les cadres (+12 points), les diplômés du supérieur (+10), les ruraux (+16) ou les catholiques pratiquants (+11) par rapport à 2017

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/