1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Séparatisme islamiste : Jack Lang se dit "pleinement en harmonie avec le président"
1 min de lecture

Séparatisme islamiste : Jack Lang se dit "pleinement en harmonie avec le président"

INVITÉ RTL - L'ancien ministre de la Culture Jack Lang a réagi au déplacement d'Emmanuel Macron à Mulhouse, où il a prononcé un discours sur les "séparatismes religieux."

Jack Lang, le 5 octobre 2018
Jack Lang, le 5 octobre 2018
Crédit : LUCAS BARIOULET / AFP
Séparatisme islamiste : Jack Lang se dit "pleinement en harmonie avec le président"
00:09:05
Manuel Valls, invité de RTL du 19 février 2020
00:11:16
Séparatisme islamiste : Jack Lang se dit "pleinement en harmonie avec le président"
00:09:05
Christophe Pacaud - édité par Charles Deluermoz

Au cœur de l'actualité avec la publication aux éditions du Cherche Midi de son livre Langue arabe, trésor de France, Jack Lang a réagi au déplacement d'Emmanuel Macron à Mulhouse, où il a prononcé un discours sur les "séparatismes religieux." 

Le président, qui a débuté son "combat contre le séparatisme islamiste" en s'attaquant aux écoles, a indiqué vouloir supprimer les Elco, ces fameuses écoles où l'on enseigne une langue et une culture d'origine comme le turc, le serbe, le portugais ou encore l'arabe. 

"Je me suis senti pleinement en harmonie avec le président tout le long de son intervention, a commenté Jack Lang sur RTL. J'ai apprécié notamment la philosophie de sa conférence (...) je me sens également en harmonie avec le choix des mots qu'il a fait. Il n'utilise pas le mot 'communautarisme' et a préféré le mot 'séparatiste'. Il est contre ceux qui veulent se soustraire aux voies de la République."

L'enseignement des langues, vivantes comme anciennes, doit être assuré par l'École de la République, point final.

Jack Lang

Au sujet de la suppression des Elco, le directeur de l'Institut du Monde Arabe estime qu'Emmanuel Macron a eu "entièrement raison", rappelant que "ces écoles avaient été imaginées il y a 50 ou 60 ans pour permettre aux enfants de l'immigration de se préparer à leur retour dans leur pays d'origine." 

À écouter aussi

Selon lui, "l'enseignement des langues, vivantes comme anciennes, doit être assuré par l'École de la République, point final, et non pas (...) par des officines privées et religieuses qui, sous prétexte de l'enseignement de la langue, inculquent des valeurs qui sont parfois contraires à celle de la République." 

Rappelant que "la langue arabe fait partie de notre histoire", il regrette qu'elle ne soit pas davantage enseignée. Selon lui, "on a tendance à confondre la langue arabe et la religion" et il faut faire appel à l'intelligence pour ne pas stigmatiser l'arabe et ne pas "hystériser les choses".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/