1 min de lecture Les Républicains

Selon Xavier Bertrand, "la fusion des droites, c’est une hérésie"

Dans un entretien au "Parisien", le président de la région des Hauts-de-France rappelle avoir quitté Les Républicains car il ne voulait en aucun cas cautionner par sa présence une éventuelle union de la droite et de l'extrême droite.

Xavier Bertrand, le 2 février 2018
Xavier Bertrand, le 2 février 2018 Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le paysage politique française se dirige-t-il vers l'union des droites ? C'est la question qui revient de façon récurrente depuis la fin de l'élection présidentielle. La droite avec Les Républicains ayant perdu son statut de premier opposant et l'arrivée de Marine Le Pen au second tour, poussent certains membres des Républicains à réclamer ce rapprochement.

De son côté, le chef du parti, Laurent Wauquiez, assure qu'il n'y aura aucune fusion avec le Rassemblement national. C'est aussi l'option choisie par Xavier Bertrand.

L'ancien membre des Républicains explique dans un entretien au Parisien : "Si je suis parti des Républicains, c'est justement parce que je ne peux pas imaginer être dans la même famille politique que ce monsieur", (en référence au candidat des Jeunes Républicains Erik Tegnèr qui prône l'union des droites ndlr).

Comme tous les responsables politiques, pendant longtemps j'ai été dans l'élection d'après

Xavier Bertrand dans "Le Parisien"
Partager la citation

Le président de la région Hauts-de-France ajoute : "La fusion des droites, c’est une hérésie, un danger terrible pour notre pays".

À lire aussi
Nicolas Sarkozy le 16 décembre 2018 à Telavi, en Géorgie politique
Nicolas Sarkozy en visite au QG des Républicains pour la première fois en 3 ans

Face à ce constat, Xavier Bertrand compte-t-il à nouveau s'imposer comme le ténor de la droite ? "Rien ne me détournera de ma mission à la région. Mon job, c’est de montrer qu’il y a des alternatives aux extrêmes, en redressant les Hauts-de-France. S’il y a des idées nouvelles qui réussissent dans ma région pour aider ceux qui travaillent, ceux qui cherchent du travail, et qu’on peut les mettre en place au niveau national, tant mieux !", explique-t-il.

Mais pas question pour autant de commencer à se lancer dans une éventuelle course pour la présidentielle de 2022. "Soyons clairs : l'image des politiques est désastreuse ! Essayons déjà de retrouver de la crédibilité auprès des Français... Comme tous les responsables politiques, pendant longtemps j'ai été dans l'élection d'après, reconnaît Xavier Bertrand. C’est cette ambition qui fait tourner la tête et faire des conneries… J’ai tiré mes leçons des élections régionales, si difficiles".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Xavier Bertrand
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants