1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Dans son livre, Ségolène Royal règle ses comptes avec François Hollande
2 min de lecture

Dans son livre, Ségolène Royal règle ses comptes avec François Hollande

L'ancienne candidate à la présidentielle revient sur sa relation de 29 ans avec le père de ses quatre enfants, dans son ouvrage intitulé "Ce que je peux enfin vous dire".

Ségolène Royal et François Hollande, à Saint-Barthélemy, le 8 mai 2015
Ségolène Royal et François Hollande, à Saint-Barthélemy, le 8 mai 2015
Crédit : ALAIN JOCARD / POOL / AFP
Léa Stassinet

"J'aurais dû mettre fin à cette situation dès le début de la campagne et me séparer". Dans son livre Ce que je peux enfin vous dire (ed. Fayard), Ségolène Royal aborde sans détour sa relation avec François Hollande, avec qui elle a vécu 29 ans. Surtout, l'ancienne ministre de l'Environnement revient sur la fin de leur histoire, marquée par "la violence de l'adultère", "la férocité de la bigamie qui tétanise" et "la souffrance encaissée sans broncher".

Ségolène Royal, qui a eu quatre enfants avec l'ancien chef de l'État va plus loin : "Comme tout le monde le sait maintenant, j'avais été cruellement trahie avant et pendant la campagne présidentielle de 2007 pour une femme de dix ans plus jeune, elle-même ensuite trompée pour une femme de dix ans plus jeune (Julie Gayet, ndlr)".

L'ex-candidate à la présidentielle fait ici allusion à Valérie Trierweiler, avec qui François Hollande entretenait une relation commencée avant leur séparation. Elle confie avoir "espéré tous les jours" que cette liaison avec la journaliste de Paris Match ne soit "qu'un égarement passager".

J'ai mis beaucoup de temps à soigner mes blessures, à m'émanciper de ce fardeau

Ségolène Royal

"J'ai mis beaucoup de temps à soigner mes blessures, à m'émanciper de ce fardeau et à me tourner vers un autre futur", poursuit-elle. "C'est pourquoi j'ai décliné la proposition de reprendre la vie commune", conclut la socialiste en ce qui concerne sa vie privée. 

À lire aussi

Car celle qui fut ministre de l'Environnement durant le mandat de son ex-compagnon ne se prive pas de juger, parfois sévèrement les décisions prises par ce dernier. Elle cite alors les "erreurs" commises par François Hollande, pointant du doigt un "mélange de désinvolture et de bonhomie que chacun lui connaît". 

Pour elle, la réforme des territoires fut "l'une des pires du quinquennat". La loi Travail en prend aussi pour son grade : "Pagaille maximum pour efficacité minimum", estime-t-elle. Que pense-t-elle de la hausse des impôts et de la suppression de la détaxation des heures supplémentaires ? "Désinvolture et degré zéro de la politique", rien que ça. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/