2 min de lecture Justice

Sarkozy en garde à vue : Christian Jacob dénonce sur RTL "une justice spectacle"

INVITÉ RTL - Le Président du groupe LR à l'Assemblée nationale a estimé que le régime de garde à vue infligé à l'ancien chef de l'État n'était pas "justifié".

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Sarkozy en garde à vue : Christian Jacob dénonce sur RTL "une justice spectacle" Crédit Média : Yves Calvi | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Léa Stassinet

Avant toute chose, il a tenu à lui "renouveler (son) soutien, et à lui dire toute notre affection, celle des députés LR". Invité ce mercredi 21 mars sur RTL, Christian Jacob, le patron des députés Les Républicains était invité à réagir sur la garde à vue de Nicolas Sarkozy, qui a repris ce matin.

"Je fais partie de ces Français qui sont indignés par ce qui s'apparente à de la justice spectacle", a-t-il d'abord fustigé. "Qu'est-ce qui justifiait ce régime de la garde à vue ? Quel était le but de tout ça ? Est-ce qu'on avait peur que Nicolas Sarkozy s'enfuie à l'étranger ?", demande Christian Jacob.

L'ex-chef de l'État a en effet été placé en garde à vue mardi 20 mars, dans l'affaire des soupçons de financement libyen de sa campagne présidentielle de 2007. Après avoir été interrogé toute la journée par les enquêteurs de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales, Nicolas Sarkozy a été autorisé à rentrer chez lui pour la nuit, avant de revenir dans les locaux de Nanterre ce mercredi. 

Il suffisait tout simplement de le convoquer

Christian Jacob
Partager la citation

"Il suffisait tout simplement de le convoquer, il a toujours affiché sa totale disponibilité auprès de la justice française", a martelé Christian Jacob, qui rappelle que l'ancien président de la République a "toujours démenti point par point ce qui lui était reproché", en précisant que ses comptes de campagne de 2007 avaient été "validés par la commission" dédiée.

À lire aussi
Une cour d'assises (illustration) bébé
Côte-d'Or : un homme condamné à 15 ans de réclusion pour le viol de son bébé

"Vous trouverez toujours quelqu'un qui va dire : 'Moi j'ai vu l'homme qui a vu l'homme qui a vu l'homme qui a remis une mallette", a-t-il enchaîné, évoquant le cas de Ziad Takieddine, qui avait affirmé en 2016 avoir remis trois valises contenant 5 millions d'euros en provenance de l'état libyen à Nicolas Sarkozy et Claude Guéant entre fin 2006 et début 2007.

"C'est abracadabrantesque !", s'est exclamé le patron des députés LR, qui "ose espérer être en situation de pouvoir faire confiance à la justice française". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Nicolas Sarkozy Christian jacob
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants