1 min de lecture Gouvernement

Jean-Paul Delevoye aurait "oublié" ses liens avec le monde de l'assurance

VU DANS LA PRESSE - Dans sa déclaration d'intérêts publiée samedi 7 décembre, le haut-commissaire aux Retraites a "oublié" de mentionner sa fonction d'administrateur au sein d'un institut de formation de l'assurance. Il a décidé de démissionner de ce poste.

Jean-Paul Delevoye, haut commissaire chargé de la réforme des retraites
Jean-Paul Delevoye, haut commissaire chargé de la réforme des retraites Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
Charles Deluermoz

"C'est une omission par oubli". Interrogé dimanche par Le Parisien, Jean-Paul Delevoye s'est défendu d'avoir volontairement oublié de mentionner le poste d'administrateur, dans sa déclaration d'intérêts publiée samedi 7 décembre Le Haut-commissaire aux Retraites a décidé ce lundi 9 décembre de démissionner de cette fonction, qu'il occupait bénévolement depuis 2016 au sein de l'Institut de formation de la profession de l'assurance (Ifpass).

Passage obligé pour tout nouvel entrant au gouvernement, cette déclaration doit en effet contenir toutes les fonctions occupées par un membre de l'exécutif. Mais comme le rapporte Le Parisien, si le Haut-commissaire aux retraites y déclare tous ses revenus, allant jusqu'à mentionner son poste bénévole de président d’une association des orchestres nationaux dans la section "les fonctions bénévoles susceptibles de faire naître un conflit d’intérêts". 

Mais son emploi d'administrateur à l'Ifpass n'apparaît nulle part. 

"À l’Ifpass, c’est une fonction bénévole, je n’y vais quasiment jamais, car je n’ai pas le temps. Je ne connais rien dans le domaine de la formation des assureurs", a-t-il expliqué au quotidien, dimanche, assurant reconnaître que "ce n’est pas responsable".

À lire aussi
Contre la réforme des retraites, les manifestants se sont munis de pancartes pour exprimer leur colère, jeudi 5 décembre à Paris. réforme des retraites
Retraites : le risque d'une réforme "perdant-perdant" pour tous, estime Bost

Pour rétablir cet "oubli", il promet : "J’ai rempli moi-même cette déclaration. S’il y a incompatibilité, je vais rectifier cela et démissionner de ce mandat exercé de façon extrêmement faible. Mais je le reconnais, j’ai fait une erreur."

La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Gouvernement Politique Assurances
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants