1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Retraites : où en est la loi aujourd’hui sur les régimes de base ?
3 min de lecture

Retraites : où en est la loi aujourd’hui sur les régimes de base ?

La réforme des retraites est un des dossiers chauds d'Emmanuel Macron. Mais voici les contours actuels de notre système de régime de base de retraite et les raisons de sa défaillance.

Une personne remplissant son dossier de retraite avec un conseiller de la CNAV à Paris. (illustration)
Une personne remplissant son dossier de retraite avec un conseiller de la CNAV à Paris. (illustration)
Crédit : DURAND FLORENCE/SIPA
Lison Bourgeois

Le régime général de la Sécurité sociale est le plus important de France. Il couvre près de 18 millions de cotisants (70% des actifs) et 14 millions de retraités. Le montant de pension issu de ce régime dit “de base”, par opposition aux régimes “complémentaires”, dépend de deux éléments distincts que l'on multiplie : le salaire moyen et le taux de liquidation.

Le salaire moyen correspond à la moyenne des 25 meilleures années de carrière. On prend donc les 25 années avec un salaire brut le plus élevé que l'on multiplie par 50%. Il ne s’agit pas forcément des 25 dernières années de travail. Si la durée de travail sur toute une carrière est inférieure à 25 ans, on retient alors toutes les années. Les indemnités versées par la Sécurité sociale en cas de maladie, les allocations de chômage ou de reconversion, les rétributions de stage en entreprise ne sont pas prises en compte. 

Le taux de liquidation correspond à la division de la durée de cotisation sur la durée de référence. La durée de cotisation correspond à la durée durant laquelle vous avez travaillé, et donc cotisé. Cette durée est égale à vos années de travail. La durée de référence correspond à la durée qu'il vous faut atteindre pour prétendre à une retraite de base complète. Aujourd'hui, la durée de référence est de 166 trimestres travaillés, soit 41,5 années de travail en moyenne. 

L'âge légal de départ à la retraite est aujourd'hui fixé à 62 ans. On ne peut pas partir avant. À l'exception de ceux qui ont commencé à travailler avant 20 ans ou qui exercent un métier pénible. 

Un exemple de calcul d'une régime de retraite de base

À écouter aussi

Si un salarié a travaillé pendant 166 trimestres, soit 41,5 années. On fait la moyenne de ses 25 meilleures années de salaires mensuels que l'on multiplie par 50%. Puis on multiplie le résultat obtenu par la somme de la division du nombre de trimestres que le salarié a cotisé sur le nombre de trimestres qu'il faut avoir cotisé (166 trimestres).   

Cela donne le montant de retraite de base qui est complété par les organismes de retraite complémentaire. Si les salariés travaillent jusqu'à 67 ans, ils bénéficient automatiquement d'une retraite de base à taux plein. Cependant, s'ils n'ont pas cotisé pendant 166 trimestres, le montant de la retraite est réduit en fonction du nombre de trimestres manquants. On parle de décote.

Pourquoi les gouvernements veulent modifier l'âge de départ à la retraite ?

Notre système de retraite repose sur le principe de la répartition. Les actifs ayant un emploi versent des cotisations à une caisse de retraite qui les utilise directement pour payer les pensions des retraités actuels. Les actifs cotisent en fonction de leurs statuts, comme indépendants, salariés du secteur privé ou public. Ils cotisent donc auprès de caisses retraites différentes. 

Cependant l'équilibre est fragile et depuis 1975, le nombre de retraités augmente plus vite que le nombre de cotisants. Il existe donc 3 solutions. Premièrement en augmentant les cotisations en baissant le salaire net des actifs. Deuxièmement, en baissant les pensions de retraite. 

Ou, troisièmement, en faisant en sorte que les actifs travaillent plus longtemps et ainsi cotisent plus longtemps. C'est pour cela que l'on ajuste l'âge légal du départ à la retraite et/ou la durée de cotisation. C'est avec cet argument qu'Emmanuel Macron justifie sa volonté de repousser l'âge légal de départ à la retraite de 62 ans à 65 ans d'ici à 2031. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/