Fil info
1 min de lecture

Retraites : Laurent Berger n'appelle pas à manifester les 14, 15 et 16 janvier

INVITÉ RTL - Le secrétaire général de la CFDT a salué la décision d'Édouard Philippe de retirer l'âge pivot du projet de loi de réforme des retraites. "Une victoire", selon lui.

L'invité de RTL du 13 janvier 2020 Crédit : RTL
Alba Ventura & Marie-Pierre Haddad

À regarder

Vers la fin du front syndical ? Invité à l'antenne de RTL ce lundi 13 janvier, Laurent Berger a annoncé que la CFDT n'appelle pas à manifester pour les journées de mobilisation des 14, 15 et 16 janvier à venir

Le leader de la Confédération s'est félicité du retrait de l'âge pivot du projet de loi de réforme des retraites. "Une victoire", selon Laurent Berger qui estime que "pour les travailleurs qui à partir de 2022 vont avoir à 62 ans la possibilité de partir à la retraite, c'est une vraie avancée. C'est extrêmement important en terme de justice sociale". 

La CGT et FO dénoncent la position de la CFDT. Yves Veyrier, le secrétaire général de Force ouvrière, plus que jamais opposé à la réforme tacle Laurent Berger. "Je ne suis pas complotiste, mais il y a des moments où je pourrais presque le devenir", a-t-il expliqué, soulignant que "beaucoup de communication était prête" dès samedi après-midi "pour saluer le compromis".

"On verra à la fin où est le piège", lui a répondu sur RTL le patron de la CFDT. "On va travailler sur le contenu de cette réforme universelle et travailler sur la conférence de financement", ajoute-t-il.

La rédaction vous recommande
réforme des retraites Laurent Berger cfdt