3 min de lecture Gouvernement

Remaniement : à quoi pourrait ressembler le nouveau gouvernement ?

DÉCRYPTAGE - L'annonce du changement de premier ministre sonne ainsi l'épilogue d'un suspense et d'un casse-tête de casting pour le président de la République qui entend avant tout relancer son quinquennat pour mieux préparer sa réélection en 2022.

Jean Castex et Emmanuel Macron, le 9 janvier 2019
Jean Castex et Emmanuel Macron, le 9 janvier 2019 Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

La prochaine étape. Fraîchement nommé Premier ministre, Jean Castex a la délicate mission de former un gouvernement qui suivra la nouvelle impulsion voulue par Emmanuel Macron pour la fin de son quinquennat. Le président de la République a choisi, ce vendredi 3 juillet, de remplacer Édouard Philippe à Matignon par Jean Castex, son actuel "monsieur déconfinement", inconnu du grand public

L'ancien collaborateur de Nicolas Sarkozy et de Xavier Bertrand représente "un choix macronien, conforme à l'esprit de dépassement porté par le président depuis trois ans", selon l'Élysée pour qui "il vient de la droite mais est un gaulliste social".  

"Le cap sur lequel je me suis engagé en 2017 reste vrai", avait réaffirmé Emmanuel Macron dans une interview à la presse régionale. Mais alors que se profile une rentrée "très dure" sur les fronts économique et social, le prochain gouvernement aura pour priorité la politique de santé, le grand âge et un plan pour la jeunesse. Un changement qui s'annonce dans la continuité avec notamment la remise en chantier de la réforme des retraites

"5-6 grandes fonctions gouvernementales"

La première priorité fixée par Emmanuel Macron est "la reconstruction d'une économie forte, écologique, souveraine et solidaire", après avoir durant trois mois injecté "500 milliards d'euros" pour éviter son écroulement. Lors de sa dernière allocution, Emmanuel Macron a écarté toute augmentation d'impôt dans un pays parmi ceux où "la fiscalité est la plus lourde". Il a exhorté à "travailler et produire davantage pour ne pas dépendre des autres". L'accent a également été mis sur l'écologie : rénovation thermique des bâtiments, "soutien à l'industrie verte"... Ce plan de relance, qui contiendra des mesures notamment pour la "jeunesse", sera préparé pendant l'été.  

À lire aussi
Emmanuel Macron le 24 juillet 2020 au Stade de France Coronavirus France
Coronavirus : Macron recommande de "prendre l'habitude de porter le masque"

La composition du nouveau gouvernement devrait être connue avant mercredi, date prévue du prochain conseil des ministres. En plus du changement de gouvernement, une éventuelle refonte des portefeuilles ministériels pourrait avoir lieu. 

En la matière un concours Lépine est en cours : "Un gouvernement resserré", "de combat", avec "deux ou trois ministres qui sont de vrais chefs et un gouvernement beaucoup plus mobile pour décider en 48h", plaide, par exemple, un ministre. Un cadre de la majorité abonde : "Il faut 5-6 grandes fonctions gouvernementales" qui "correspondent aux priorités: reconstruction économique du pays, écologie, solidarités/santé, ordre public, justice et éducation". 

Vers la création d'un ministère des Services publics ?

Souhaitant éviter un chamboule-tout, d'autres poussent pour des ajustements plus ou moins symboliques, parfois afin de servir leurs propres ambitions : mettre le ministère du Budget ou celui du Logement sous la tutelle de l'Écologie mais y soustraire les Transports ; inventer, comme le souhaite le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, "un ministère des Services publics" ; reconstituer un ministère des Affaires sociales indépendant de celui de la Santé ; créer un ministère de la Famille pour lequel la secrétaire Marlène Schiappa postule ; réintégrer les Outre-mers au ministère de l'Intérieur.

Des personnalités de la société civile

Emmanuel Macron pourrait en profiter de ce changement de gouvernement pour faire entrer des personnalités prestigieuses de la société civile. Parmi les noms qui circulent figurent la professeure Laurence Tubiana, ex-ambassadrice pour la COP21 et présidente de la Fondation européenne pour le climat, ainsi que le procureur François Molins, évoqué pour l'Écologie et la Justice. Pour le ministère de la Culture, les noms de Claire Chazal ou Claude Chirac sont évoqués.

Il pourrait octroyer à de jeunes ministres comme Gérald Darmanin ou Sébastien Lecornu des grands ministères, l'un tourné vers les affaires sociales, l'autre vers les territoires. Sans oublier ses proches, comme Jean-Michel Blanquer, pressenti pour un cumul de l'Éducation et de la Culture. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gouvernement Remaniement ministériel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants