2 min de lecture La France insoumise

Relation avec Sophia Chikirou : Jean-Luc Mélenchon en colère contre Mediapart

Le leader de la France insoumise dénonce un article du site d'investigation Mediapart, qui affirme qu'il entretient une "relation extra-professionnelle" avec Sophia Chikirou.

Jean-Luc Mélenchon le 19 octobre 2018 lors d'une conférence de presse à Paris.
Jean-Luc Mélenchon le 19 octobre 2018 lors d'une conférence de presse à Paris. Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

Jean-Luc Mélenchon dénonce une violation du secret de l'enquête sur ses comptes de campagne par Mediapart samedi 20 octobre. "Un site en ligne (sic) vient de publier des informations couvertes par le secret de l'enquête, protégées et intimes, tandis qu'il est indiqué que rien n'est encore transmis au pouvoir judiciaire et qu'aucun indice grave et concordant n'est constaté pour poursuivre cette affaire", écrit dans un communiqué son avocat Me Mathieu Davy.

Le site d'investigation a publié la veille un article revenant sur les perquisitions menées au domicile du leader de la France insoumise, chez ses collaborateurs ainsi qu'au siège du parti, et auxquelles Jean-Luc Mélenchon s'est opposé avec grand bruit.

Mediapart assure que lorsque les forces de l'ordre sont arrivées au domicile de l'ancien candidat à la présidentielle, ils sont tombés sur Sophia Chikirou, déjà entendue par la police dans le cadre de soupçons de surfacturation lors de la campagne de 2017.

"Relation extra-professionnelle"

Selon le site, elle et Jean-Luc Mélenchon entretiennent une "relation extra-professionnelle". "Jusqu’à cet article je me croyais seul auteur de ma vie privée", a réagi le leader de FI dans un message sur Facebook. Cette relation "pourrait relever de la seule vie privée des deux intéressés mais prend désormais, à la lueur des investigations judiciaires, une dimension d'intérêt général", justifie de son côté Mediapart dans son article.

À lire aussi
Raquel Garrido,ex-porte-parole de la France insoumise élections municipales
Municipales 2020 : Raquel Garrido fait son grand retour en politique

12.000 euros en liquide auraient par ailleurs été découverts au domicile d'un proche de l'ex-candidat, une somme confiée par la mandataire financière de la campagne de 2017. Jean-Luc Mélenchon dénonce cet article de Mediapart, qu'il qualifie de "pitoyable fond de poubelle" et qui est la "preuve", selon lui, d'une "boucle macronie-parquet-média" qui voudrait lui nuire. 

Le dossier en est encore au stade de l'enquête et n'a pas été transmis au parquet. "Il ne peut donc être autrement, que ces fuites proviennent des services de police et justice", continue l'avocat, avant d'interroger : "Comment ont-elles été acquises ? Qui les a données ? Quelles sont les conditions et modalités, notamment financières, de cette transaction ?".

Et Me Mathieu Davy de demander le desaisissement du procureur de Paris François Molins "car il devient établi de manière claire et concordante que les services sous ses ordres ne respectent pas les règles et procédures applicables en l'espèce". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La France insoumise Justice Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants