2 min de lecture Droit du travail

Réforme du code du travail : le rapport Badinter est-il assez ambitieux ?

REPLAY - Écoutez ou réécoutez On refait le monde de Marc-Olivier Fogiel du 25 janvier 2016.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto On refait le monde Thomas Sotto iTunes RSS
>
"On refait le monde" du lundi 25 janvier 2016 - l'intégralité Crédit Média : Marc-Olivier Fogiel | Durée : | Date :
La page de l'émission
Marc-Olivier Fogiel
Marc-Olivier Fogiel
et La rédaction numérique de RTL

Le rapport Badinter a beaucoup fait parler de lui ce 25 janvier. Ce rapport donne les futures bases du Code du travail, et d'abord 61 "principes essentiels" parmi lesquels la durée légale du travail, le CDI et le salaire minimum. Pas question de déréguler à tout-va le temps de travail : "la durée normale du travail est fixée par la loi", préconise le document qui servira de base à la future réforme du droit du travail.


"Je trouve ça assez habile ce rapport, parce en rappelant des valeurs fondamentales, cela permet de préparer le terrain pour Manuel Valls, qui risque d'annoncer une manière légale de contourner les 35h", analyse Clémentine Autain. L'ancienne militante de gauche se déclare cependant en faveur d'une "sanctuarisation de la réduction du temps de travail", qui a permis une création de 450.000 emplois selon elle. "Ce qui me pose problème, c'est qu'on fait une grande réforme en annonçant qu'on ne touche à peu près à rien", s'agace Élizabeth Lévy. La rédactrice en chef de Causeur fustige une gauche incapable de s'attaquer à "des vaches sacrées".

Nicolas Domenach souligne que pour la première fois le fait religieux est "reconnu et encadré" dans ce texte. L'éditorialiste de RTL dénonce un "déferlement d'ignominies" à l'encontre Robert Badinter, attaqué notamment sur son âge (87  ans) par une partie de l'opinion. "On prend un peu pour des imbéciles", se désole Daniel Bilalian qui pointe du doigt un double discours de la part du gouvernement. Le directeur des sports à France Télévision regrette que le gouvernement passe à côté d'une des principales demandes du patronat, qui est de pouvoir plus facilement se séparer de ses salariés lorsque l'activité de l'entreprise est trop fragile.
On refait le monde avec :
- Clémentine Autain, directrice du trimestriel Regards
- Nicolas Domenach, éditorialiste chez RTL
- Élizabeth Lévi, rédactrice en chef de Causeur
- Daniel Bilalian, directeur du service sports de France Télévisions

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droit du travail Temps de travail 35 heures
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants