1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Raymond Kopa, un immigré "qui s’intégrait" selon Robert Ménard
1 min de lecture

Raymond Kopa, un immigré "qui s’intégrait" selon Robert Ménard

Le maire de Béziers salue la mémoire de l’ancien footballeur, décédé ce vendredi, dans un tweet en forme de récupération politique.

Robert Ménard lors d'un meeting de campagne à Nîmes le 2 décembre.
Robert Ménard lors d'un meeting de campagne à Nîmes le 2 décembre.
François Quivoron

Le football français pleure le décès d’une légende. Raymond Kopa est mort ce vendredi 3 mars à l’âge de 85 ans, des suites d’une longue maladie. "Il est décédé à 8h15 après une rechute de sa maladie. Raymond a été hospitalisé dimanche", a indiqué son gendre William Boucher. Passé par le Stade de Reims, Raymond Kopa a notamment remporté trois Coupes d’Europe avec le Real Madrid à la fin des années 1950 et fait les beaux jours de l’équipe de France au côté de Just Fontaine, notamment lors de la Coupe du monde 1958.

Dès l’annonce de sa mort, le monde du sport lui a rendu un hommage unanime. Les personnalités politiques aussi, notamment Benoît Hamon, qui s’est dit "triste et ému". Robert Ménard, le maire de Béziers, a également salué la mémoire de ce "héros éternel du sport français". En y ajoutant une dose de polémique. "Raymond Kopa est aussi le symbole d’une immigration qui s’intégrait, qui choisissait la France et la francisation sans hésiter", écrit l’élu d’extrême droite dans un tweet.

Un message qui lui a valu un torrent de réactions sur le réseau social pour dénoncer une récupération politique de la mort de Raymond Kopa, né dans le Pas-de-Calais en 1931 de parents polonais.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/