1 min de lecture Nicolas Sarkozy

Rachida Dati dit "non" à Sarkozy et fustige les "divas" de l'UMP

L'ancienne ministre déclare avoir refusé un poste à la direction de l'UMP que lui avait proposé Nicolas Sarkozy.

Rachida Dati en conflit avec le groupe LR de Paris
Rachida Dati en conflit avec le groupe LR de Paris
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Nadine Morano n'est pas la seule à avoir dédaigné un poste à la direction de l'UMP proposé par Nicolas Sarkozy. Rachida Dati assure avoir décliné le poste de "déléguée générale" du parti pour les questions de sécurité. 

"Nicolas Sarkozy doit créer un nouveau parti après les élections départementales. Il y aura donc une nouvelle organisation en charge d'élaborer la ligne politique. À ce moment-là, intégrer la Direction de ce nouveau parti est plus pertinent", a-t-elle déclaré dans un entretien à Paris-Match.

La ligne n’est pas claire à ce stade car notre vision pour le pays n’est pas encore partagée par tous à droite.

Rachida Dati
Partager la citation

Cependant, les ponts ne sont pas coupés entre les deux personnalités. "Je le vois toutes les semaines et nous nous parlons régulièrement", a assuré Rachida Dati, qui déplore cependant le manque de vision commune à droite. "La ligne n’est pas claire à ce stade car notre vision pour le pays n’est pas encore partagée par tous à droite. Nicolas Sarkozy incarne naturellement un leadership, il a l’autorité qui manquait à l’UMP", a-t-elle expliqué.

Des dissensions illustrées par la guerre que se livrent la vice-présidente du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet, et le secrétaire général, Laurent Wauquiez. La tension est telle que les deux personnalités se seraient disputées pour un bureau dans les locaux de l'UMP, et allant jusqu'à faire mesurer deux pièces pour en comparer les surfaces, selon Le Canard Enchaîné.

Ce projet devra être porté par de vrais "soldats" politiques mobilisés pour la France (...) sans états d'âme de "divas".

Rachida Dati
Partager la citation
À lire aussi
Présidentielle américaine
Trump revendique la victoire : souvenirs d'une stratégie aussi utilisée au PS et à l'UMP

"Les Français méritent mieux qu’un débat sur la taille des bureaux à l’UMP", a expliqué Rachida Dati, dénonçant à mots couverts l'attitude des cadres du parti. "Aujourd'hui, l'enjeu est la reconquête des classes populaires et des Français en général. Pour cela, il faut un projet audacieux et innovant. Et ce projet devra être porté par de vrais 'soldats' politiques mobilisés pour la France en soutenant le président de notre parti dans cette reconquête, sans états d'âme de 'divas'" 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nicolas Sarkozy Rachida Dati UMP
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants