1 min de lecture Nadine Morano

"Race blanche" : pour Jean-Marie Le Pen, Nadine Morano a "énoncé une évidence historique"

Le fondateur du Front national dénonce la "gauchisation des esprits dans les rangs de l'ex-UMP", dont certains ténors s'indignent des propos de la députée européenne.

Jean-Marie Le Pen le 5 septembre 2015 à Marseille
Jean-Marie Le Pen le 5 septembre 2015 à Marseille Crédit : BORIS HORVAT / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Plusieurs responsables politiques, notamment dans le propre camp de Nadine Morano, s'indignent de ses propos sur la France qui serait "un pays de race blanche"Jean-Marie Le Pen, lui, n'est pas choqué. 

"Pour avoir énoncé une évidence historique multiséculaire, Mme Nadine Morano subit un feu nourri de critiques, d'autant plus véhémentes qu'elles viennent de son propre camp. Elle peut ainsi mesurer à ses dépens ce que pèse la 'gauchisation des esprits' dans les rangs de l'ex-UMP", estime l'ancien président du Front national dans un communiqué diffusé mardi 29 septembre. "C'est la preuve que les gesticulations droitières des sarkozistes, comme en 2007, ne visent qu'à enfumer les électeurs à deux mois des régionales". 

Parallèle avec son propre cas

"'Monde blanc' et 'Europe boréale' sont donc désormais des concepts bannis", ajoute l'eurodéputé, dans un parallèle avec sa propre situation. En effet, ces mots, parmi d'autres, prononcés début avril dans un entretien à l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol, lui ont valu son exclusion du parti. 

"En le féminisant, un célèbre refrain du chanteur Guy Béart, 'Elle a dit la vérité, elle doit être exécutée', prend tout son sens, que la pauvre Mme Morano aura sans doute le temps de méditer durant la stricte mise en quarantaine que les Républicains lui préparent", juge Jean-Marie Le Pen. "On la plaindrait si nous n'avions pas oublié de qui et de quoi elle est restée complice depuis si longtemps", tacle-t-il. 

À lire aussi
Sibeth Ndiaye, le 1er avril 2019 polémique
La réponse cinglante de Sibeth Ndiaye au tweet jugé raciste de Nadine Morano

De son côté, le vice-président du Front national Florian Philippot a dénoncé le "buzz" des candidats à la primaire de la droite pour "exister". Marine Le Pen a jugé pour sa part que Nadine Morano faisait du "gros rouge qui tache". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Nadine Morano Jean-Marie Le Pen Les Républicains
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779898077
"Race blanche" : pour Jean-Marie Le Pen, Nadine Morano a "énoncé une évidence historique"
"Race blanche" : pour Jean-Marie Le Pen, Nadine Morano a "énoncé une évidence historique"
Le fondateur du Front national dénonce la "gauchisation des esprits dans les rangs de l'ex-UMP", dont certains ténors s'indignent des propos de la députée européenne.
https://www.rtl.fr/actu/politique/race-blanche-pour-jean-marie-le-pen-nadine-morano-a-enonce-une-evidence-historique-7779898077
2015-09-30 11:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jOTWrvKQRbYWQNVTUf5TMA/330v220-2/online/image/2015/0930/7779898133_jean-marie-le-pen-le-5-septembre-2015-a-marseille.jpg