1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Quand Mélenchon fait un lien entre le Brexit et la fin de la privatisation du rail britannique
1 min de lecture

Quand Mélenchon fait un lien entre le Brexit et la fin de la privatisation du rail britannique

FACT CHECKING - Jeudi 30 janvier, à la veille du Brexit, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé sur Twitter. En faisant le lien entre le Brexit et la privatisation des rails britanniques, le chef de LFI crée la confusion.

Jean-Luc Mélenchon lors d'un meeting en 2018 (illustration)
Jean-Luc Mélenchon lors d'un meeting en 2018 (illustration)
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Mélenchon, le Brexit et la fin de la privatisation du rail britannique
00:01:59
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Marie Gingault

Jeudi 30 janvier, à la veille du Brexit, Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé sur Twitter. Le chef de la France Insoumise (LFI) fait un lien direct entre le divorce entre le Royaume-Uni et l'Union Européenne et le fait que les rails britanniques soient de nouveau nationalisés. Pour Jean-Luc Mélenchon, la renationalisation des chemins de fer britanniques serait une conséquence du Brexit.

C'est faux, comme l'a annoncé mercredi, le secrétaire britannique aux Transports, Grant Shapps : le gouvernement reprendra le contrôle des trains opéré par actuellement par Northern. Une opération qui sera effective à partir du 1er mars 2020

En 2018, le précédent gouvernement conservateur avait retiré une franchise aux exploitants de la ligne Londres-Édimbourg, en attendant que cette même exploitation ne soit attribuée à un nouvel opérateur en 2020.

Depuis la privatisation du rail britannique en 1993, les critiques vont bon train et les problèmes qui découlent de cette opération ont été pris en exemple, notamment lors du débat en France sur l'ouverture à la concurrence de la SNCF en 2018.  

Contrairement à ce que dit le leader de LFI, la décision du gouvernement de reprendre le contrôle des lignes exploitées, n'est pas lié au Brexit. Ce choix, est intervenu avant la sortie définitive du Royaume-Uni de l'Union Européenne. 

Un tweet qui crée la confusion donc, où Jean-Luc Mélenchon a visiblement voulu rallier "les mécontent de l'Europe" à sa cause. À noter tout de même qu'une nationalisation complète du rail britannique serait impossible car en 2016, les eurodéputés ont voté pour une ouverture à la concurrence du rail en Europe. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire