1 min de lecture Jean-Luc Mélenchon

Quand Jean-Luc Mélenchon sèche ses rendez-vous chez le juge

Mis en cause dans une affaire de diffamation, Jean-Luc Mélenchon ne se serait pas rendu à ses rendez-vous judiciaires, invoquant son immunité parlementaire. Un privilège qu'il critique pourtant officiellement.

Mélenchon visé par une demande de levée d'immunité parlementaire
Crédit Média : Marie-Bénédicte Allaire Crédit Image : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

C'est un peu l'arroseur arrosé. Jean-Luc Mélenchon est convoqué chez le juge mais invoque son immunité parlementaire. C'est du moins ce que croient savoir nos confrères du Point. Le leader de la France insoumise aurait été mis en cause plusieurs fois pour diffamation mais sécherait consciencieusement tous ses rendez-vous judiciaires. Il était pourtant le premier à dénoncer la protection accordée aux députés. 

Cette affaire de diffamation l'oppose à un ancien militant argentin devenu journaliste au Monde, Paulo Paranagua, que Jean-Luc Mélenchon a traité "d'assassin repenti". Il faut dire que les deux hommes ne sont pas vraiment d'accord sur le Venezuela, sujet très sensible chez Jean-Luc Mélenchon, qui a toujours affiché son soutien à Hugo Chavez. 

Jean-Luc Mélenchon opposé à l'immunité parlementaire

Mais son refus d'aller chez le juge est d'autant plus étonnant que l'an dernier, dans une autre affaire de diffamation avec la Société générale, il ne s'était pas dérobé. Par ailleurs, il a signé la charte d'Anticor qui s'oppose à ce genre de privilèges parlementaires.

L'affaire aurait pu en rester là mais selon le Point, l'avocat du plaignant demande maintenant la levée de l'immunité parlementaire du député, ce qui l'obligerait pour le coup à se rendre chez le juge.

Pour l'obtenir, il faudra un vote des députés. Mais pour l'instant à l'Assemblée, on n'est pas en mesure de confirmer ou de démentir si la demande est bien arrivée, tandis que les amis de Jean-Luc Mélenchon balaient ce "vieux truc" d'un revers de main.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés