2 min de lecture Primaire Les Républicains

Primaire Les Républicains : François Fillon appelle les électeurs de gauche à participer au scrutin

L'ancien Premier ministre a répliqué à Nicolas Sarkozy, mercredi 5 octobre, qui avait fustigé ceux qui appellent les électeurs de gauche à voter à la primaire, les accusant de "parjure".

François Fillon et Nicolas Sarkozy, le 18 mars 2015 à Paris
François Fillon et Nicolas Sarkozy, le 18 mars 2015 à Paris Crédit : SIPA
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

Le poids supposé des électeurs de gauche sur l'issue de la primaire de la droite et du centre n'en finit pas de faire parler. "Je ne suis pas candidat à la primaire de la droite, du centre et de la gauche", avait ironisé Nicolas Sarkozy, lundi 3 octobre lors d'un meeting à Reichstett. Dans le viseur de l'ancien chef d'État : ceux qui appellent les électeurs de gauche à voter à la primaire, les accusant le "parjure".

François Fillon a répliqué, mercredi 5 octobre, jugeant pour sa part qu'il n'y avait "pas de peuple de gauche, ni de peuple de droite". "Si on est gaulliste, on considère qu'il y a un peuple français [...] On n'a pas des hommes et des femmes qui sont génétiquement à gauche et génétiquement à droite [...] Que tous viennent" voter les 20 et 27 novembre, a lancé le député de Paris lors de l'émission Question d'infos sur LCP. Une réponse directe à Nicolas Sarkozy, qui avait attaqué Alain Juppé, en lançant : "Si on est de gauche, c'est qu'on ne partage pas les valeurs de la droite et du centre. Donc on appelle des gens à venir signer une charte dont ils ne croient pas un mot. Ça s'appelle quoi ? Du mensonge et de la déloyauté."

Programme "tourné vers le passé" et "erratique"

"C'est une analyse un peu étrange de la part d'un président de la République qui a fait rentrer des socialistes au gouvernement", a raillé l'ancien sénateur de la Sarthe, qui pour sa part "ne conteste pas le fait que des hommes et des femmes qui pensent différemment puissent venir participer à la primaire de la droite et du centre". Relancé sur ses propos, il a martelé : "Bien sûr que tous viennent parce que, plus il y aura d'électeurs à cette primaire plus le candidat qui porte les valeurs de la droite et du centre pourra bénéficier d'une forte légitimité dans la mise en oeuvre des réformes."

À lire aussi
Frédéric Lefebvre, en septembre 2016 Les Républicains
"Un soupçon de tricherie" plane sur la primaire LR, pour Frédéric Lefebvre

François Fillon a également fustigé le programme "tourné vers le passé" et "erratique" de celui qui était président de Les Républicains jusqu'au 23 août 2016. Celui d'Alain Juppé ? "Un programme très prudent", quand la France a besoin d'aller vite et de provoquer une forme de choc pour redonner confiance aux Français". Quant aux sondages qui le laissent loin de ce duo de tête ? "Partout, c'est moi qui mobilise le plus, je suis presque toujours devant Nicolas Sarkozy et Alain Juppé" sur le terrain, a-t-il souligné, en mettant aussi en avant ses nombreux soutiens parlementaires.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Primaire Les Républicains Présidentielle 2017 François Fillon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785128649
Primaire Les Républicains : François Fillon appelle les électeurs de gauche à participer au scrutin
Primaire Les Républicains : François Fillon appelle les électeurs de gauche à participer au scrutin
L'ancien Premier ministre a répliqué à Nicolas Sarkozy, mercredi 5 octobre, qui avait fustigé ceux qui appellent les électeurs de gauche à voter à la primaire, les accusant de "parjure".
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-les-republicains-francois-fillon-appelle-les-electeurs-de-gauche-a-participer-au-scrutin-7785128649
2016-10-05 17:00:25
https://cdn-media.rtl.fr/cache/DVYeXQb5XhVAYaOo_w0r-g/330v220-2/online/image/2016/0525/7783377274_francois-fillon-et-nicolas-sarkozy-le-18-mars-2015-a-paris.jpg