2 min de lecture Présidentielle 2017

Primaire de la gauche : "Les sondages montrent que les 7% de Peillon siphonnent Valls"

ÉDITO - Alors que se profile le premier tour de la primaire de la gauche, l'ancien premier ministre Manuel Valls semble toujours dans le flou.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Primaire de la gauche : "Les sondages montrent que les 7% de Peillon siphonnent Valls" Crédit Image : AFP / Xavier Léoty | Crédit Média : RTLNET | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Le dernier débat de la primaire de la gauche est organisé ce jeudi 19 janvier au soir avant le premier tour. Bien malin celui qui peut prédire ce qui va se passer dimanche prochain, et qui ressortira vainqueur du débat du jour. Pour ce qui est de Manuel Valls, nous sommes bien embêté. Il y a quinze jours, Manuel Valls faisait une campagne à l'envers, incompréhensible. Il était dans une opération de réconciliation un peu factice. Bref on ne reconnaissait plus Manuel Valls.

Depuis quelques jours, on l'a retrouvé. Il a été assez bon d'ailleurs lors du deuxième débat, alors que le "tout sauf Valls" était à l'œuvre de la part de ses concurrents. Il était totalement isolé. Ses adversaires l'ont attaqué, mais il est resté ferme, posé, revendiquant son statut d'ancien premier ministre, de celui qui a été aux manettes et qui sait de quoi il parle.

Valls assume son côté rebrousse-poil

Alors bien sûr il se serait bien passé de l'épisode de la gifle dans les Cotes d'Armor, qui a pu laisser penser à certains qu'il était l'homme le plus détesté de France. Ce qui est faux. C'était surtout le geste inacceptable d'un militant radical. En revanche que Manuel Valls soit segmentant, oui. Et segmentant à gauche, c'est évident. Mais il l'a toujours été. Il y a un côté rebrousse-poil chez Manuel Valls, qu'il assume d'ailleurs. Cela peut être un atout ou un inconvénient. On verra si ça peut lui rapporter des points, ou pas.

À lire aussi
Marine Le Pen en visite en Guyane en décembre 2016 présidentielle 2017
Marine Le Pen est-elle arrivée en tête dans les départements d'Outre-mer ?

Preuve qu'il paie sa très mauvaise campagne du début, il perd des points dans les sondages. Il est même donné battu au second tour dans une enquête BVA. Mais attention encore une fois avec les sondages. Ils donnent des indications, mais pas un résultat qu'il faudrait prendre au pied de la lettre.

Si vous regardez de près ce sondage, certes Benoît Hamon ou Arnaud Montebourg sont en capacité de l'emporter face à Manuel Valls au second tour, mais avec une marge d'erreur comprise entre 1,9 et 4,5 points. Ce qui veut dire que Valls peut être soit à 44%, soit à 52%. Cela fait une sacrée différence ! Dans un cas, il perd ; dans l'autre, il gagne.

Se battre jusqu'au bout

Ce qui est vrai, c'est qu'il  n'y a pas de dynamique du côté de Manuel Valls. S'il espère l'emporter au second tour, il faudra qu'il fasse sacrément la différence ce jeudi soir, et surtout dimanche au premier tour. Il faudrait qu'il soit autour de 40% pour espérer rafler la mise. La dynamique est plutôt du côté de Benoît Hamon, tandis qu'Arnaud Montebourg gagne, lui, des points de crédibilité (à ne pas confondre avec des intentions de vote).

Quant à Vincent Peillon, il n'a pas réussi pour le moment à percer. Ce que montrent les sondages, c'est qu'avec environ 7% il siphonne Manuel Valls. Le reflux de Valls peut s'expliquer en partie par cela. Tout ça pour dire que oui, ce n'est pas folichon pour Manuel Valls. Il y a une incertitude bien sûr. Lui qui estimait que son statut de premier ministre lui permettrait  de survoler les débats, va devoir se battre jusqu'au bout. Il reste quatre jours.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Primaire PS Manuel Valls
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786815618
Primaire de la gauche : "Les sondages montrent que les 7% de Peillon siphonnent Valls"
Primaire de la gauche : "Les sondages montrent que les 7% de Peillon siphonnent Valls"
ÉDITO - Alors que se profile le premier tour de la primaire de la gauche, l'ancien premier ministre Manuel Valls semble toujours dans le flou.
https://www.rtl.fr/actu/politique/primaire-de-la-gauche-les-sondages-montrent-que-les-7-de-peillon-siphonnent-valls-7786815618
2017-01-19 10:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/qdAFna4D9EYGSrt4taM3pg/330v220-2/online/image/2017/0119/7786816438_manuel-valls-a-la-rochelle-le-15-decembre-2016.jpg