1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand va écrire à Christian Jacob pour demander le soutien de LR
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : Xavier Bertrand va écrire à Christian Jacob pour demander le soutien de LR

Le président des Hauts-de-France, candidat déclaré à la présidence de la République, veut être adoubé par sa famille politique, sans concurrence.

Xavier Bertrand lors de la journée parlementaire des Républicains (LR), à Nîmes le 10 septembre 2021
Xavier Bertrand lors de la journée parlementaire des Républicains (LR), à Nîmes le 10 septembre 2021
Crédit : Pascal GUYOT / AFP
Le "oui mais" de Bertrand pour le congrès LR
03:02
Aurélie Herbemont - édité par Victor Goury-Laffont

La droite a enfin choisi comment elle allait choisir son candidat ! Ce sera un congrès, donc un vote réservé aux adhérents des Républicains, qui aura lieu le 4 décembre. Une question se pose : Xavier Bertrand y participera-t-il ?

Le président des Hauts-de-France va bientôt écrire à Christian Jacob, patron de LR, pour solliciter le soutien du parti. Attention, il ne veut pas n'importe quel congrès, c'est pourquoi lui n'y est pas encore allé de son tweet de candidature. Pendant que Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin se précipitaient pour dire "je serai candidat", Xavier Bertrand, lui, a partagé ses photos à la fête du haricot à Soissons, puis une vidéo du concert de Patrick Bruel à Saint-Quentin (Aisne). 

Ce que veut Xavier Bertrand, c'est un congrès de rassemblement, pas un congrès d'affrontement. Dans son langage, cela veut dire : un seul nom soumis aux militants le 4 décembre. Il rêve d'un adoubement, comme en 2007 pour Nicolas Sarkozy, intronisé avec 98% des voix. Son entourage le dit : "Bertrand ne voulait pas de primaire, c'est pas pour rentrer dans un match avec Pécresse et Barnier devant les militants". 

Les autres candidats en campagne

Les autres ne sont pas d'accord du tout. "Il devra se soumettre à une compétition avec plusieurs candidats", riposte un proche de Michel Barnier. Côté Pécresse, on l'accuse de vouloir "un sacre à la Bokassa". Il reste 68 jours d'ici le congrès. Potentiellement deux mois de guerre des nerfs. Xavier Bertrand espère faire plier ses rivaux d'ici là.  

À lire aussi

Bien que le vote soit réservé aux militants, le corps électoral n'est pas encore figé. Il est possible de prendre sa carte chez LR jusqu'à 15 jours avant le scrutin. "Il faut qu'on fasse le tour de france pour faire adhérer" explique le camp Pécresse. Selon nos informations, il n'y aura pas de tarif préférentiel pour inciter les français de droite à rejoindre la famille LR. 30 euros l'entrée et "pas de braderie", assure un dirigeant. En 2006, le PS avait ouvert les adhésions à 20 euros pour gonfler les troupes. LR ne veut plus copier les socialistes : ni primaire, ni tarif préférentiel. 

L'espoir du jour

Le PS regarde avec envie les résultats des sociaux-démocrates allemands, arrivés en tête outre-Rhin. Anne Hidalgo a relayé sur twitter les images de joie au siège du SPD. Le vendredi 24 septembre, elle était allée soutenir le candidat Olaf Scholz. Une source "d'inspiration" pour celle qui est tombée ce week-end à 4% dans un sondage. 

La défaite du jour

Ségolène Royal briguait un poste de sénatrice des français de l'étranger. Elle n'a pas eu l'investiture du PS, et n'a obtenu que 11 voix sur les 533 grands électeurs appelés aux urnes. Dans Le Parisien, elle torpille ses camarades : "Le PS a joué la division en déposant une candidature contre moi et a réussi à me faire battre". Ambiance.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/