1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : Mélenchon et Jadot draguent les électeurs de Rousseau
3 min de lecture

Présidentielle 2022 : Mélenchon et Jadot draguent les électeurs de Rousseau

DÉCRYPTAGE - Les 48,97% de Sandrine Rousseau font de l'œil à la gauche. De Yannick Jadot à Jean-Luc Mélenchon, chacun espère récupérer ses votants.

Yannick Jadot, Sandrine Rousseau et Jean-Luc Mélenchon
Yannick Jadot, Sandrine Rousseau et Jean-Luc Mélenchon
Crédit : AFP
Marie-Pierre Haddad

Une victoire mais sur le fil. Yannick Jadot a été élu à 51,03% pour porter le programme écologiste jusqu'à l'Élysée. Dans les minutes qui ont suivi la proclamation des résultats, le député européen s'est attelé à rassembler les électeurs. Le candidat veut "être à la hauteur du dérèglement climatique et du chaos social"

Mais comment convaincre avec un score aussi serré ? En effet, Sandrine Rousseau s'est consolidée une base solide de soutiens. Ce qui a fait passer la primaire EELV d'une formalité pour Yannick Jadot à une féroce lutte pour arriver en tête. Ce match a été attentivement observé par la France insoumise. En plus de concurrencer le député européen sur ses terres, Sandrine Rousseau a aussi empiété sur celle de Jean-Luc Mélenchon

Forte de ses 48,97%, Sandrine Rousseau est désormais au centre des attentions de la gauche. "Cette campagne présidentielle ne pourra plus être la même après notre campagne des primaires et, ça, c'est déjà une première victoire", a-t-elle réagi. Les mains tendues et les allusions se multiplient de la part des candidats pour espérer bénéficier d'un soutien.

Rapatrier les sympathisants pro-Rousseau

Dans l'entourage de Yannick Jadot, on résume l'enjeu : "Il faut une écologie qui rassemble la société, et pour cela il faut commencer par rassembler les écologistes". Selon le politologue et chercheur associé au Cersa (Centre d’études et de recherches de sciences administratives et politiques) Olivier Rouquan, "Yannick Jadot a désormais une obligation de s'accorder avec Sandrine Rousseau sur la tonalité de la campagne à venir".  

À écouter aussi

Dans un entretien accordé à nos confrères de Franceinfo, il explique que le candidat écologiste "va devoir tenir compte de ce résultat et faire évoluer son discours et ses propositions pour en intégrer certaines de Sandrine Rousseau".

La fin du discours prononcé par Yannick Jadot dans la foulée de sa victoire à la primaire témoigne bien de cette volonté de rassemblement. "À vous les jeunes, vous avez marché pour le climat, contre le racisme, contre les violences faites aux femmes, contre les violences animales. Vous, les oubliés du quoi qu'il en coûte, qui devez parfois faire la queue pour un repas gratuit", a-t-il déclaré. Il s'agit là d'un message directement inspiré de la ligne politique de Sandrine Rousseau.

La gauche aussi veut sa part du gâteau

Même si Sandrine Rousseau a assuré Yannick Jadot de son soutien, le candidat EELV ne doit pas négliger la possibilité d'une fuite de l'électorat vers la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon. Sur France info, la députée LFI de Paris Danièle Obono, assure que les électeurs qui ont voté pour Sandrine Rousseau à la primaire écologiste "auront un candidat : Jean-Luc Mélenchon". Selon l'élue, "la question climatique est une des premières préoccupations des Français, nous nous adressons à tous les citoyens et citoyennes, dont celles et ceux de la primaire écologiste". 

Des appels de phare sont aussi émis par le Parti socialiste. Anne Hidalgo a verdi ses prises de parole médiatique et a fait de l'écologie le socle de son programme. À tel point que les sujets historiquement portés par le Parti socialiste sont parfois relayés au second plan, au profit de la lutte contre le changement climatique. La maire PS de Paris a des relations très tendues avec les Verts au conseil municipal de la capitale et notamment avec Alice Coffin, soutien de Sandrine Rousseau. 

L'édile est aussi pressée par Yannick Jadot. "Anne Hidalgo est candidate, elle dit que l'écologie c'est important, je l'invite à prolonger le raisonnement et à soutenir la candidature de l'écologie politique. C'est très simple", expliquait le candidat sur LCI.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/