1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : ces propositions de Macron et Le Pen pour attirer les électeurs de Mélenchon
5 min de lecture

Présidentielle 2022 : ces propositions de Macron et Le Pen pour attirer les électeurs de Mélenchon

ÉCLAIRAGE - Avec 22% des voix et une hypothétique volatilité, l'électorat de Jean-Luc Mélenchon est le plus courtisé de cet entre-deux-tours.

Emmanuel Macron et Marine Le Pen le 6 février 2019
Emmanuel Macron et Marine Le Pen le 6 février 2019
Crédit : PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud

Qui pourra séduire l'électorat de Jean-Luc Mélenchon durant l'entre-deux-tours ? Emmanuel Macron avec son concept de barrage à l'extrême droite ou Marine Le Pen et ses discours dirigés vers les classes populaire et le pouvoir d'achat ? Les deux candidats sélectionnés pour s'affronter lors du second tour de l'élection présidentielle de 2022 veulent désormais élargir leur base électorale. Les 10 candidats ont presque tous donné des consignes de vote plus ou moins directes pour approcher ce second tour. Une majorité de candidat a appelé à voter pour Emmanuel Macron pour contrer Marine Le Pen. Seuls Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan ont appelé leurs électeurs à choisir le bulletin Marine Le Pen au second tour.

Mais la réserve de voix la plus importante est chez Jean-Luc Mélenchon. Avec ses 7,7 millions de voix (22% des suffrages exprimés), le candidat de la France Insoumise représente un enjeu de taille pour les deux candidats. Jean-Luc Mélenchon lui-même a expliqué très clairement qu'il ne fallait pas "donner une seule voix à Madame Le Pen". Mais qui écoute encore les consignes de vote ?

Les reports de voix des électeurs de Jean-Luc Mélenchon vers Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont l'avantage de ne pas être une nouveauté. En 2017 déjà, la question se posait et on peut imaginer que ces équilibres devraient être maintenus. Selon une enquête Harris Interactive en 2017, 53 % des électeurs de Mélenchon ont choisi Emmanuel Macron au second tour. L’abstention et le vote blanc ou nul, cumulés dans cette enquête, arrivent en deuxième position avec 36 %. Enfin, le vote en faveur de Marine Le Pen atteint 11 % (7 % selon Ipsos).

Les proches de Jean-Luc Mélenchon et une bonne partie des candidats de la gauche qui ont appelé au front républicain ont aussi mis en garde Emmanuel Macron : s'il veut que les électeurs de Mélenchon votent pour lui, il va falloir leur donner des gages. Marine Le Pen a, elle aussi, bien compris l'enjeu et a immédiatement mis l'accent dans son discours du 10 avril sur le pouvoir d'achat, préoccupation centrale des classes populaires. 

Les arguments de Marine Le Pen

À lire aussi

- Marine Le Pen souhaite la revalorisation d’un certain nombre d’aides sociales. La candidate veut réindexer les retraites sur l’inflation, revaloriser les petites pensions et réinstaurer la demi-part des veufs et veuves. La candidate de Rassemblement national souhaite aussi mettre en place des exonérations fiscales ou la gratuité des transports pour les jeunes actifs. 

- Marine Le Pen propose une baisse de la TVA sur les produits énergétiques et en particulier l'essence pour faire de l'énergie un bien de première nécessité. La TVA sur le fioul, l'essence, l'électricité ou le gaz passerait donc de 20% à 5,5%.

- Sur la question de la retraite, Marine Le Pen ne propose pas une réforme aussi dure que celle d'Emmanuel Macron et se rapproche donc de celle de Jean-Luc Mélenchon. Elle souhaite maintenir le départ de l'âge de départ à la retraite à 62 ans tout en permettant aux travailleurs qui ont commencé tôt leur carrière de partir à 60 ans.

- La candidate du RN a aussi adouci son image grâce à sa passion pour les chats. Un détail de communication pour certains mais un item qui a fait son chemin dans les esprits des électeurs. Et c'est une passion qui porte ses fruits. Son programme comporte 7 mesures en faveur du bien-être animal, notamment la création d’une reconnaissance constitutionnelle et d’un nouveau statut pour les animaux ou le renforcement des peines sanctionnant les infractions commises envers ces derniers. De quoi toucher le cœur de certains écologistes. 

- Marine Le Pen propose aussi une mesure assez populaire : la nationalisation des autoroutes. À ses yeux, cette situation constitue "une véritable spoliation des Français". "Cela permettra de faire baisser de 10 à 15 % le prix des péages, de livrer 1,5 milliard d'euros par an au budget de l’État et ainsi permettre la mise en œuvre de politiques de réaménagement du territoire", a-t-elle déclaré.

- Marine Le Pen défend aussi "la liberté du peuple de choisir"  et promet d'instaurer un mode de scrutin à la proportionnelle et un référendum d’initiative populaire.

- Les électeurs sensibles à la vision d'une France non-alignée de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis de pays et d'organes supranationaux comme les États-Unis, l'OTAN ou encore l'Union européenne pourraient trouver la philosophie de la candidate nationaliste séduisante. 

Les arguments d'Emmanuel Macron

- Tout en étant très éloigné des mesures écologiques du programme L'Avenir en commun de Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron pourrait bien paraître comme le candidat le plus vert du second tour et attirer à lui les électeurs progressistes et écologistes. Il veut que la France devienne la "première grande nation à sortir de l'indépendance au gaz et au charbon" en misant sur le mix énergétique du nucléaire et des énergies renouvelables. Il prône aussi les économies d'énergie et la rénovation énergétique de 700.000 logements par an en plus de favoriser le recours à la voiture électrique via le lancement d'un système de leasing de voitures électriques destiné aux ménages modestes.

- L'électorat de gauche est souvent particulièrement sensible aux questions d'éducation. Emmanuel Macron veut poursuivre le dédoublement des classes dans l'éducation prioritaire, en l'étendant du CE2 au CM2. Il veut également augmenter les heures de sport avec 30 minutes par jour en primaire dès la rentrée prochaine et 2 heures supplémentaires de cours d'EPS chaque semaine au collège. Il veut aussi augmenter les enseignants tout en conditionnant ces aides à la prise en charge de nouvelles missions (un discours "donnant-donnant" qui peut être particulièrement mal reçu par la profession jugée très maltraitée). En revanche, les enseignants pourraient devenir plus libres : sur les méthodes pédagogiques, la gestion de leur carrière ou leurs mutations. 

- Autre item réputé "de gauche" et très peu évoqué dans la campagne : la culture. Le président du Pass Culture veut l'étendre à 500 € pour tous les jeunes de 18 ans et ouvrir les bibliothèques le soir et le dimanche. Emmanuel Macron veut aussi créer un fonds d'investissement dédié de 200 millions d'euros" pour la création. Il ambitionne aussi de créer un "Netflix européen".

- Dans son programme, Emmanuel Macron a aussi mis une petite touche de féminisme qui pourrait séduire un électorat sensible à ces questions. Il souhaite une meilleure prise en charge de la santé féminine et des familles monoparentales souvent féminines.

- Sur l'international, Emmanuel Macron a clairement marqué la différence avec son opposante qu'il considère isolée et isolationniste sur la scène mondiale. Le président-candidat a mis en garde contre "une France qui, sortie de l’Europe, n’aurait pour seuls alliés que l’internationale des populistes et des xénophobes". Un épouvantail efficace pour l'électorat de gauche qui a vu les politiques mises en place ici ou là par des Donald Trump, Vladimir Poutine, Viktor Orban ou encore Jair Bolsonaro. 

- Des mesures sociales plutôt originales sont aussi dans le programme du deuxième mandat Macron : on y trouve le versement social à la source, le droit opposable à la garde d'enfants pour les mères célibataires ou encore du triplement de la prime Macron. Des signaux forts qui allient efficience macronienne et sociale-démocratie traditionnelle. Des mesures qui pourraient sans doute attirer les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, ou au moins, les écologistes et les électeurs de François Hollande refroidis par les politiques de droite libérale du mandat 2017-2022.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/