1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2022 : au lendemain de la primaire écolo, tout part en vrille
2 min de lecture

Présidentielle 2022 : au lendemain de la primaire écolo, tout part en vrille

ÉDITO - Sandrine Rousseau ne veut pas disparaître. Elle conditionne son soutien à Yannick Jadot à la reprise de ses idées et voudrait former un binôme de campagne.

Yannick Jadot (à gauche) et Sandrine Rousseau (à droite), les deux candidats qualifiés pour le second tour de la primaire écologiste.
Yannick Jadot (à gauche) et Sandrine Rousseau (à droite), les deux candidats qualifiés pour le second tour de la primaire écologiste.
Crédit : MEHDI FEDOUACH / AFP
Chez les écolos, une nouvelle preuve que les primaires finissent mal
03:08
Chez les écolos, une nouvelle preuve que les primaires finissent mal
03:08
Olivier Bost

Les écolos ne se sont pas écharpés. Leur primaire a été de bonne tenue. C’est le pragmatique Yannick Jadot qui l’a emporté. Mais tout ça, ça n’a pas tenu longtemps… Dans ces dernières 24 heures, Yannick Jadot a retrouvé tout le charme des lendemains de primaire : l’assurance, décidément, de se créer plus d’ennuis que de dynamique...

Sandrine Rousseau se montre très mauvaise perdante. Depuis hier, elle veut jouer les prolongations. Invitée de RTL Soir, elle a expliqué qu’avec une semaine de plus elle aurait gagné. "Les courbes étaient en train de se croiser", dit-elle sans absolument aucune preuve. Il n’y a pas eu de sondage.

Comme elle a perdu à 51 contre 49 et qu’elle est une femme elle veut que Yannick Jadot lui laisse sa place ou se soumette à ses idées : l’écoféminisme. La revanche de tous les dominés : les femmes, les racisés  et même la nature.

Sandrine Rousseau estime qu’elle n’a pas perdu. Le patron du parti Europe Écologie-Les Verts, Julien Bayou, voudrait lui qu’Anne Hidalgo renonce à sa candidature et s’efface derrière Yannick Jadot. Longtemps dominé par les socialistes, les écolos considèrent qu’aujourd’hui leurs idées dominent la gauche.

À lire aussi

Mais tout cela est-il bien sérieux ? C’est bien tout le problème, Yannick Jadot travaille depuis des mois, des années même, pour que les écolos arrêtent de faire peur… Et ça a marché aux européennes et pour l’image des écolos jusqu’à la primaire.

"Le plus dur commence"

Il ne faut pas s’y tromper. Le programme de Yannick Jadot n’en est pas moins transgressif. Il veut rompre avec un modèle, celui du "productivisme et du consumérisme", expliquait-il dans le journal Libération. Rompre avec un modèle sans rompre avec la société, avec la réalité. Il cherche une adhésion à sa vision, à convaincre les électeurs. Une dose de pragmatisme… que Sandrine Rousseau et d’autres refusent complètement lui préférant une forme d’autoritarisme au nom de l’urgence. 

Donc Yannick Jadot va faire toute sa campagne sous la pression de cette mouvance ? Pas sûr… Sandrine Rousseau n’aura pas ce qu’elle demande et il n’est pas sûr que si elle fait une Manuel Valls - qu’elle quitte le bateau après sa défaite contrairement à ses engagements - il y a ait beaucoup de monde chez les écolos pour vraiment la regretter.

La vraie et seule question c’est de voir si ces effets secondaires de la primaire plombe durablement l’image de Yannick Jadot. Pour l’instant, à gauche, son potentiel électoral (je ne parle pas de ses sondages actuels) reste largement supérieur à ses concurrents. Il représente une offre nouvelle, identifiée, différente et tout le monde ne peut pas en dire autant. Il correspond à une préoccupation réelle des Français pour l’avenir de la planète et leur environnement immédiat.

Il est donc trop tôt pour réduire Yannick Jadot aux caricatures qui l’entourent même si elles sont aujourd’hui très vindicatives. "Le plus dur commence…", a dit Yannick Jadot dans les secondes qui ont suivi le résultat de la primaire… Là-dessus, il ne s’est pas trompé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/