1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2017 : quand Hamon décrit un Mélenchon "mielleux" au téléphone
1 min de lecture

Présidentielle 2017 : quand Hamon décrit un Mélenchon "mielleux" au téléphone

Les deux candidats ont fini par s'entretenir au téléphone trois semaines après la victoire de Benoît Hamon à la primaire.

Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon à paris, le 21 janvier 2010
Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon à paris, le 21 janvier 2010
Crédit : SIPA
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Trois semaines après la victoire de Benoît Hamon à la primaire de la Belle Alliance populaire, le rassemblement de la gauche peine à se concrétiser. Les discussions entre le candidat socialiste et Jean-Luc Mélenchon semblent être au point mort. Le premier est dans l'impossibilité d'accepter les "fortes conditions" du leader de la France insoumise. Le camp du second, lui, s'étonne devant "la fausse main tendue" que lui lancerait le Parti socialiste, qu'il compare volontiers de surcroît à un "corbillard". En clair, chacun fait peser sur l'autre la responsabilité de l'incapacité à se rassembler.

Côté coulisses en revanche, le ton semble plus posé entre les deux hommes. Après leur conversation téléphonique d'un quart d'heure vendredi 17 février, Benoît Hamon a raconté l'envers du décor, comme le relève nos confrères du Lab. Il confie que Jean-Luc Mélenchon "était mielleux, sympa, sur un ton léger. "Comment tu vas Benoit ?" Le lendemain de cette conversation, Pascal Cherki, conseiller de Benoît Hamon, regrettait depuis Lisbonne que "Jean-Luc Mélenchon a fermé la porte" aux discussions entre les deux candidats à la présidentielle, évoquant "un sketch" qui "va finir par lasser les Français". Changement d'ambiance.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/