1 min de lecture Présidentielle 2017

Présidentielle 2017 : François Fillon "va droit dans le mur" selon Rachida Dati

La maire du VIIe arrondissement a commencé à mettre à exécution ses menaces à l’intention du candidat à la présidentielle.

Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati, le 14 novembre 2008
Nathalie Kosciusko-Morizet et Rachida Dati, le 14 novembre 2008 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Elle l’avait dit, elle l’a fait. Rachida Dati est révolté depuis que François Fillon a décidé d'accorder la circonscription parisienne qu’elle convoitait à sa grande rivale, Nathalie Kosciuszko Morizet, pour les élections législatives. "Si Fillon donne sa circo à NKM, ce sera la guerre, et, faites gaffe, j'ai des munitions, je vais lui pourrir sa campagne", avait prévenu Rachida Dati selon Le Canard enchaîné.

L’ancienne garde des Sceaux de Nicolas Sarkozy a commencé à mettre ses menaces à exécution en accordant une interview très hostile au candidat de la droite parue dans Le Parisien ce jeudi 19 janvier. "Il est urgent que François Fillon corrige le cap de sa campagne sinon on va droit dans le mur", assène l’ancienne ministre de la Justice.

Nathalie Kosciuszko Morizet se fait écharper

Dans cet entretien, Rachida Dati s’attaque frontalement au programme du vainqueur de la primaire de la droite et du centre en condamnation son projet de réforme de la sécurité sociale ou sa volonté de relever le taux de TVA. "Si on continue comme ça, il ne faut pas exclure un second tour Macron - Le Pen", poursuit-elle.

Mais la maire du VIIe arrondissement n’oublie le principal motif de sa colère : l’attribution de la 2e circonscription de Paris, imperdable pour la droite, à son ennemi intime, Nathalie Kosciuszko Morizet. D'autant que NKM avait tout d'abord annoncé son souhait de faire campagne pour les législatives dans le XIVe arrondissement, où elle est élue. Un combat qui s'annonçait toutefois compliqué face au député socialiste sortant Pascal Cherki.

À lire aussi
François Hollande à Blois, le 14 novembre 2018 présidentielle 2017
Présidentielle 2017 : François Hollande regrette de ne pas s'être présenté

"La première décision de François Fillon n'est donc pas de revoir la réforme de la Sécurité sociale, mais de nommer Nathalie Kosciuszko Morizet !", s’indigne-t-elle, "Voilà une drôle de personnalité qui va d'échec en échec, de parachutage en parachutage, de trahison en trahison, même vis-à-vis de François Fillon qu'elle a traité de misogyne et de sexiste, et c'est cette personne qu'il récompense ! Quel signal !" Rachida Dati  dénonce notamment une manœuvre faite "à la sauvette et sans vote".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Législatives 2017 Rachida Dati
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786820691
Présidentielle 2017 : François Fillon "va droit dans le mur" selon Rachida Dati
Présidentielle 2017 : François Fillon "va droit dans le mur" selon Rachida Dati
La maire du VIIe arrondissement a commencé à mettre à exécution ses menaces à l’intention du candidat à la présidentielle.
https://www.rtl.fr/actu/politique/presidentielle-2017-francois-fillon-va-droit-dans-le-mur-selon-rachida-dati-7786820691
2017-01-19 11:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/mwDbWy0CGv6b4udlYe-T6A/330v220-2/online/image/2016/1107/7785631038_nathalie-kosciusko-morizet-et-rachida-dati-le-7-novembre-2016.jpg