1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Présidentielle 2012 : François Hollande épinglé par la Commission des comptes de campagne
2 min de lecture

Présidentielle 2012 : François Hollande épinglé par la Commission des comptes de campagne

La Commission nationale des comptes de campagne a réclamé 450 justificatifs supplémentaires pour étudier les comptes de campagne du candidat François Hollande, au lendemain de la dernière présidentielle.

hollande
hollande
Marine Cluet

Contrairement à son ancien rival Nicolas Sarkozy, les comptes de campagne 2012 du candidat François Hollande ne font pas l'objet de soupçons. Pour autant, la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (CNCCFP) a eu du mal à s'y retrouver au vu du peu d'informations fournies, révèle L'Expressce mardi 21 juillet, grâce à un échange de courriers rendu consultables par le Conseil d'État.

Sans détails suffisants, la CNCCFP a écrit le 17 septembre 2012 au trésorier de la campagne de l'actuel président pour lui demander 450 contrats, devis et factures supplémentaires afin de faire la lumière sur les frais du candidat. Certains événements pourtant importants, comme l'inauguration du QG de campagne sont parfois passés à la trappe. "Aucune dépense relative à l'inauguration du 59, avenue de Ségur, le 11 janvier 2012, ne semble avoir été imputé au compte de campagne", souligne la Commission. "La dépense a été omise", admet le trésorier, Jean-Jacques Augier.

"Les journalistes se sont perdus en route"

Les meetings des primaires ont notamment posé problème. Selon la CNCCFP, il faut les intégrer au compte de campagne lorsque l'événement concernant le candidat finalement investi a lieu dans l'année précédent la présidentielle et qu'il est destiné à tous les électeurs et non pas seulement aux militants. La commission pointe du doigt la réunion de Clichy-la-Garenne, le 27 avril 2011. L'équipe de François Hollande essaye alors de se dédouaner, affirmant "qu'il 'y a eu aucune retombée médiatique et l'auditoire n'a pas dépassé le cercle des militants du PS". Quid de ces coupures de journaux, rétorque alors l'autorité administrative. La meilleure excuse restant tout de même celle du meeting d'Annequin, le 28 juin 2011, confronté au même problème : "Les journalistes se sont perdus en route et le camion de France 3 a été victime d’une crevaison".

Finalement, après avoir épluché tous ces nouveaux documents, la commission a validé le compte de campagne de François Hollande, remarquant même que 50.000 euros supplémentaires avaient été déclarés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/