1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pourquoi Nicolas Hulot était absent lors de la clôture des États généraux de l'alimentation
1 min de lecture

Pourquoi Nicolas Hulot était absent lors de la clôture des États généraux de l'alimentation

ÉCLAIRAGE - L'absence du ministre de la Transition écologique lors de la dernière journée des États Généraux de l'Alimentation jeudi 21 décembre a créé la polémique.

Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire
Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire
Crédit : AFP / Ludovic Marin
Pourquoi Nicolas Hulot était absent lors des États généraux
01:16
L'agenda de Nicolas Hulot était libre
01:16
Virginie Garin & Martin Planques

Nicolas Hulot a brillé par son absence lors de la clôture des États généraux de l'Alimentation. Ce vendredi 22 décembre, Édouard Philippe a rajouté une case à son emploi du temps pour rencontrer le ministre de la Transition énergétique. Ce dernier devra donc expliquer cette absence qui fait tache pour un gouvernement qui veut se montrer uni dans les décisions prises, notamment lors de ces États généraux.

La cause officielle de cette absence : un problème d'agenda selon le ministre de la Transition énergétique. Or selon des informations RTL, Nicolas Hulot n'avaient rien noté sur son agenda, hormis sa présence aux États généraux, prévue de longue date. 

Le compte n’y est pas

Nicolas Hulot, ministre de la Transition énergétique

De nombreux observateurs ont affirmé qu'il n'est pas venu par mécontentement de ne pas avoir obtenu ce qu'il souhaitait. Ce qu'il a confirmé : "Je ne vais donc pas aller faire le beau ou aller dire dans un micro que le compte n’y est pas", a-t-il commenté le lendemain auprès du Monde

Plusieurs raisons seraient à la source du mécontentement de Nicolas Hulot. Un plan sur les pesticides devait être présenté, jeudi 21 décembre, assorti d'un état des lieux pour les éliminer progressivement. Au plus grand déplaisir du ministre, ce plan a disparu au dernier moment. De plus, Édouard Philippe a rapidement évoqué les questions d'environnement. Le Premier ministre a promis un plan pour développer le bio, mais il n'a pas dit comment. Il a même demandé une évaluation budgétaire des aides pour les producteurs bio pour éviter les dérapages.

À lire aussi

Édouard Philippe a promis des efforts pour la recherche pour trouver des méthodes agricoles plus écologiques sans annoncer d'enveloppe. Il n'a donc rien annoncé de nouveau. Dans la salle de Bercy, les associations écologistes étaient déçues, c'est pour cela que Nicolas Hulot aurait donc refusé de se présenter à la clôture de ces États généraux. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/