1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pourquoi les anciens politiques ont-ils toujours la cote
1 min de lecture

Pourquoi les anciens politiques ont-ils toujours la cote

Malgré leur mandat clos et peu importe les postes occupés, certains anciens politiques importants continuent d'avoir la cote auprès des Français.

Nicolas Sarkozy et François Hollande le 8 mai 2020
Nicolas Sarkozy et François Hollande le 8 mai 2020
Crédit : CHARLES PLATIAU / POOL / AFP
Pourquoi les anciens politiques ont-ils toujours la cote
00:17:55
Pourquoi les anciens politiques ont-ils toujours la cote
00:17:55
Christian Panvert

Les anciens politiques ont toujours la cote et cela ne semble pas prêt de s'estomper. Selon le dernier baromètre IFOP pour Paris Match, les trois personnalités les plus populaires sont dans l'ordre l'ancien Premier ministre Edouard Philippe et les deux anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande. Trois "ex" qui devancent la totalité des autres politiques.
 
Une popularité qui se confirme d'ailleurs sur le terrain, notamment lors d'une dédicace de François Hollande dans un centre commercial de Brest. A l'entrée du magasin, une estrade a été installée pour l'ancien président. Il y a dédicacé une centaine de livre durant trois heures. "J'aime bien François Hollande et je voulais également faire dédicacer ce livre à mon papa qui fête ses 90 ans et qui l'adore. C'est le plus beau des cadeaux que je pouvais lui faire", confie une dame sur place. 

"J'espère que vous allez vous représenter", lui souffle directement un homme venu lui aussi chercher sa signature. "Je ne fais pas de commentaire", lui répond l'ancien président avec le sourire au coin de la lèvre, concédant tout de même regretter de ne pas l'avoir fait en 2017, mais que "certains paramètres pouvaient justifier ce choix". Ce dernier trouve sa cote de popularité "touchante" et concède que c'est quand même plus "facile d'être populaire lorsque l'on gouverne plus". 

Il analyse même la popularité de son prédécesseur Nicolas Sarkozy :"Il y a une reconnaissance pour ce qu'il représentait pour la droite. Nous avons eu chacun des élections qui ont été des grands moments de ferveurs populaires. Ce qui est un des problèmes de nos différents partis aujourd'hui c'est qu'ils se sont effacés, donc il n'y a pas d'espoir mais plutôt de la nostalgie", a-t-il expliqué. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire