2 min de lecture CSG

Pour Macron, "les pauvres sont souvent moins les retraités que les jeunes"

À partir de 2018, près de 9 millions de retraités verront leur CSG augmenter et par conséquent leur pension diminuer. Un effort que doivent assumer les plus âgés, par solidarité pour les jeunes.

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron Crédit : Francois Mori / POOL / AFP
Amélie James
Amélie James

Augmenter la CSG pour compenser la suppression des cotisations salariales. Telle était la promesse de campagne d'Emmanuel Macron et qui devrait être mise en oeuvre dès janvier 2018. Salariés et retraités devront donc supporter la hausse de la CSG. Un coût pour près de 9 millions de retraités qui verront donc leur CSG augmenter dès l'année prochaine et par conséquent leur pension diminuer. 

Dans sa première interview publique, accordée au journal Le Point et publiée ce jeudi 31 août, Emmanuel Macron a confirmé cette intention. Il a rappelé qu'un "effort" sera demandé aux pensionnés "les plus aisés". "Les pauvres d'aujourd'hui sont souvent moins les retraités que les jeunes. Je leur demande donc, pour les plus aisés, un effort, je l'ai dit. Et leur effort permet de récompenser le travail", a déclaré le président de la République.  

60% de retraités concernés

Les inactifs recevant une pension de plus de 1.200 euros par mois sont concernés par cette réforme. Les 40% d'inactifs les plus modestes seront à l'inverse épargnés. "Les contributeurs nets seront les 60% de retraités les plus aisés - dont la plupart s'y retrouveront avec la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des Français", a expliqué le chef de l'État dans un entretien-fleuve. 

À lire aussi
Les retraités et le personnel de maisons de retraite manifestent à Paris, jeudi 15 mars social
Pourquoi les retraités manifestent-ils ce 14 juin ?

Dans un entretien donné à Sud Ouest le 20 août dernier, Bruno Le Maire avait déjà reconnu demander un effort aux retraités précisant qu'il ne s’agissait pas "d'alimenter les caisses de l'État""Je leur dis qu'ils le font pour les plus jeunes générations et pour récompenser le travail. Ce n'est pas un effort pour alimenter les caisses de l'État", avait affirmé le locataire de Bercy.

Le gouvernement se moque des retraités

Un communiqué du Front National
Partager la citation

Depuis son annonce, cette mesure a vivement été contestée tant par la droite que par la France insoumise et par certains responsables PS. Dans un communiqué intitulé "Le gouvernement se moque des retraités", le Front National notait : "Le gouvernement tombe dans l'indécence la plus insupportable quand il ose demander, par la voix de Bruno Le Maire, aux retraités de consentir 'un effort' pour les jeunes en supportant une hausse de la CSGLes retraités n'ont-ils pas déjà assez payé ? N'ont-ils pas déjà assez vu leur niveau de vie stagner et leur retraite se maintenir à des niveaux souvent ridiculement bas ? En outre, on se demande de quelle façon les jeunes pourront bénéficier des fruits de cet effort puisque le même gouvernement vient de réduire les APL des étudiants de 5 euros par mois".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
CSG Réformes Retraites
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789901663
Pour Macron, "les pauvres sont souvent moins les retraités que les jeunes"
Pour Macron, "les pauvres sont souvent moins les retraités que les jeunes"
À partir de 2018, près de 9 millions de retraités verront leur CSG augmenter et par conséquent leur pension diminuer. Un effort que doivent assumer les plus âgés, par solidarité pour les jeunes.
https://www.rtl.fr/actu/politique/pour-macron-les-pauvres-sont-souvent-moins-les-retraites-que-les-jeunes-7789901663
2017-08-31 07:31:20
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jmVClafxKVPp7Zi8-HF97Q/330v220-2/online/image/2017/0703/7789193860_emmanuel-macron.jpg