1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pour Hamon, le projet de Macron pour l'emploi "n'est pas un projet bienveillant"
1 min de lecture

Pour Hamon, le projet de Macron pour l'emploi "n'est pas un projet bienveillant"

LE GRAND JURY - L'ancien ministre, candidat malheureux au premier tour de la présidentielle, analyse avec beaucoup de pessimisme le projet pour l'emploi du chef de l'État.

L'ancien ministre Benoît Hamon invité du"Grand Jury" de RTL, LCI et "Le Figaro" dimanche 3 décembre
L'ancien ministre Benoît Hamon invité du"Grand Jury" de RTL, LCI et "Le Figaro" dimanche 3 décembre
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Benoît Hamon était l'invité du "Grand Jury" - 3 décembre 2017
52:40
micros
La rédaction numérique de RTL

Invité à réagir sur la loi Travail et les ordonnances qui l'ont modifiée au mois d'octobre, Benoît Hamon, invité du Grand Jury ce dimanche 3 décembre, exprime son scepticisme. "Moi je ne crois pas, aujourd'hui, que ce soit cette voie-là qui nous amènera au plein-emploi", a-t-il affirmé avant de développer chiffres à l'appui. 

"Il faudrait, pour arriver au plein emploi selon la méthode de monsieur Macron, que nous créions d'ici 2030 300.000 emplois nets par an supplémentaires", estime Benoît Hamon, pour qui le projet d'Emmanuel Macron "n'est pas un projet bienveillant". 

"La bienveillance ce n'est pas de rendre plus faible, moins autonome, plus dépendant de son employeur quelqu'un qui travaille", argue Benoît Hamon. "Nous n'arriverons pas au plein emploi, il y aura de la précarité tout au long de la vie, estime-t-il, si l'on suit le projet pour l'emploi d'Emmanuel Macron - une politique qu'il qualifie de "politique qui dit 'vive la croissance et c'est comme ça que nous y arriverons'".

Soit Macron fait deux à quatre fois mieux sur 15 ans (...) soit ce qu'il propose est une fable

Benoît Hamon

Pour étayer son propos, Benoît Hamon se livre à une vulgarisation économique qui suffit selon lui à démontrer qu'Emmanuel Macron ne parviendra pas à ses objectifs. "Combien a-t-on fait de création d'emplois entre 2008 et maintenant ? Certes, c'était la crise : -12.000. Bon, admettons. Remontons un peu avant en se demandant si l'on a créé des emplois avant la crise. On en créait 150.000 nets par an, en moyenne", rappelle-t-il. 

À lire aussi

"Cela veut donc dire que soit Emmanuel Macron fait deux à quatre fois mieux sur 15 ans que tous ceux qui l'ont précédé, soit que ce qu'il propose aujourd'hui aux Français est une fable", a conclu Benoît Hamon à ce sujet. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/