1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Pour François Fillon, les 35 heures expliquent la baisse du nombre des policiers
1 min de lecture

Pour François Fillon, les 35 heures expliquent la baisse du nombre des policiers

REPLAY / FACT CHECKING - L'ancien premier ministre, qui ne conteste pas une réduction des effectifs dans la police et la gendarmerie sous son mandat, avance un argument récurrent.

François Fillon inaugurant le nouveau commissariat d'Ermont, le 21 mai 2010
François Fillon inaugurant le nouveau commissariat d'Ermont, le 21 mai 2010
Crédit : SIPA
Pour François Fillon, les 35 heures expliquent la baisse du nombre des policiers
01:29
Cyprien Cini & Loïc Farge

C'est un peu l'une des marottes de François Fillon quand on lui dit que, lui premier ministre entre 2007 et 2012, .il a baissé les effectifs de police et de gendarmerie : il ne conteste pas, mais il affirme qu'avant lui c'est d'abord à cause des 35 heures. Il l'avait d'ailleurs dit, au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 dans le quotidien Nice Matin. Le candidat à la primaire de la droite la redit cette semaine sur France Inter : "C'est évidemment une présentation très biaisée du sujet. D'abord parce que la première diminution des effectifs de police et de gendarmerie c'est les 35 heures".

Si c'était la faute des 35 heures (votées en 1999), les effectifs nets auraient logiquement dû commencer à diminuer dans la foulée de l'application de la loi. Or de 2001 à 2007, les effectifs cumulés de police et de gendarmerie ont cessé d'augmenter. Ce n'est qu'à partir de 2007 qu'ils ont diminué, quand François Fillon est arrivé à Matignon. On a enregistré environ 10.000 postes de moins sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Il ne faut pas aller chercher cette baisse du côté des 35 heures (comme le reconnaît François Fillon), mais d'une volonté de baisse des dépenses publiques. Avec, comme dans toute la Fonction publique à l'époque, certains départs à la retraite qui n'étaient pas remplacés.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/