1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Polémique Gims : de Schiappa à Zemmour, Valérie Pécresse sommée de s'expliquer
1 min de lecture

Polémique Gims : de Schiappa à Zemmour, Valérie Pécresse sommée de s'expliquer

La candidate LR à la présidentielle est brocardée par la ministre qui lui demande de clarifier la situation. Ce dimanche 2 janvier, le chanteur a expliqué qu'il ne voulait plus qu'on lui souhaite une bonne année.

Maître Gims sur scène à Rabat (Maroc), le 23 mai 2016.
Maître Gims sur scène à Rabat (Maroc), le 23 mai 2016.
Crédit : FADEL SENNA / AFP
micro generique
Benoît Leroy

"Les muslims (musulmans), on a les mêmes convictions, arrêtez avec cela". La déclaration ne passe pas et pourrait toucher la campagne de Valérie Pécresse alors que s'ouvre 2022. En cause, des propos tenus par le chanteur Gims sur ses réseaux sociaux où il explique ne plus vouloir qu'on lui souhaite la bonne année, en raison de ses "convictions" religieuses.

Invité ce lundi 3 décembre chez nos confrères de RMC, Marlène Schiappa s'est engouffrée dans la polémique. "J’ai appris récemment dans une émission de télévision que Gims était financé par la région Île-de-France et qu’il avait apporté son soutien à Valérie Pécresse. Je demande aujourd’hui à Valérie Pécresse ce qu’elle pense de ces propos". 

Côté majorité, d'autres élus ont invité la candidate LR à s'exprimer sur ce sujet, à l'image de la députée LaREM Aurore Bergé. "On ne collabore pas avec des artistes qui posent l'identité religieuse en préalable", a-t-elle tweeté.

Un porte-parole de la candidate répond

Le candidat d'extrême droite Éric Zemmour a également pointé du doigt les déclarations du chanteur, dans une formule volontairement sobre. Mais lourdes de sous-entendus. "Maitre Gims, soutien de Valérie Pécresse, vous parle d'identité", avant de repartager la vidéo au cœur de la polémique.

À lire aussi

Ce lundi, en milieu d'après-midi, Valérie Pécresse n'avait pas réagi directement. Guilhem Carayon, l'un de ses porte-parole, s'est néanmoins exprimé. "On n’est pas obligé d’être d’accord avec tout ce que dit un artiste qui vous a soutenu à des régionales ! Comment Marlène Schiappa ose-t-elle parler de citoyenneté quand Emmanuel Macron érige en modèle Yassine Belattar, proche des islamistes du Collectif contre l'islamophobie en France et qui se dit "le frère" du Président ?", a-t-il déclaré.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.