1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Poitiers : Le Maire dénonce "la décision folle" de supprimer les subventions aux aéroclubs
1 min de lecture

Poitiers : Le Maire dénonce "la décision folle" de supprimer les subventions aux aéroclubs

INVITÉ RTL - La maire écologiste de Poitiers Léonore Moncond'huy a acté la baisse des subventions destinées aux aéroclubs locaux. Elle estime que "l'aérien ne doit plus faire partie des rêves d'enfants".

Bruno Le Maire au micro de RTL
Bruno Le Maire au micro de RTL
Crédit : SILVERE GERARD/AGENCE1827/RTL
Le Grand Jury de Bruno Le Maire
59:12
Le Grand Jury de Bruno Le Maire
59:12
Benjamin Sportouch & Marie-Pierre Haddad

Un nouveau bras de fer entre le gouvernement et les maires Europe Écologie-Les Verts. La maire écologiste de Poitiers Léonore Moncond'huy s'est attiré les foudres de l'exécutif, après avoir voté une baisse des subventions à des aéroclubs locaux. Selon elle, "l'aérien ne doit plus faire partie des rêves d'enfants" pour cause d'urgence climatique


Invité lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 4 avril, Bruno Le Maire qualifie cette décision de "folie" et les propos de l'édile "dangereux" et "stupides". "C'est une folie révoltante et dangereuse, mais elle a un seul mérite, estime le ministre de l'Économie : la maire de Poitiers fait tomber des masques sur ce qu'est le projet de l'écologie radical". 

D'après le patron de Bercy, "entendre un responsable politique dire qu'il faut changer les rêves des enfants, ça m'inquiète au plus profond de moi-même (...) Les rêves de mes enfants n'appartiennent qu'à mes enfants". "Aucun responsable politique d'aucun bord, d'aucun parti n'a le droit de toucher aux rêves des enfants français", a-t-il ajouté. 

Une stratégie politique avant 2022 ?

Tour de France, menu sans viande à Lyon... L'exécutif multiplie les attaques contre les mairies écologistes. Le gouvernement mène-t-il un combat électoral à l'approche de l'élection présidentielle de 2022 ? Bruno Le Maire se dit "remonté" contre la décision de Léonore Moncond'huy. 

À lire aussi

"Je ne veux pas voir quelques élus nous expliquer que c'est la fin de l'avion et de l'aéronautique. Ils iront expliquer cela aux descendants de tous ceux qui ont illustré l'aventure aéronautique française. Et surtout, ils iront expliquer cela aux 400.000 salariés et ouvriers qui travaillent dans l'aéronautique français", a-t-il conclu.

Face à la polémique, la maire EELV de Poitiers s'est expliquée sur Twitter. "Cette décision est en cohérence avec notre projet écologiste : la crise climatique dont nous héritons, notre volonté de tout faire pour préserver un avenir vivable à nos enfants, nous conduit à réinterroger toutes nos politiques, pour réduire au maximum notre impact climatique".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/