1 min de lecture Clash

"Pendez les blancs" : Domenach dénonce une société de "surenchères permanentes"

DÉBAT - Après la polémique autour du rappeur Nick Conrad et son clip "Pendez les blancs", Nicolas Domenach critique une "la lutte des clash, des trash".

Eric Zemmour et Nicolas Domenach On n'est pas forcément d'accord Éric Zemmour & Nicolas Domenach
>
"Le clash c'est quand même du débat public", dit Guillaume Roquette Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Nicolas Domenach
Nicolas Domenach et Guillaume Roquette

Le rappeur Nick Conrad a créé la polémique avec la mise en ligne de son clip "Pendez les blancs". Visé par une enquête du parquet de Paris, il est entendu ce vendredi 28 au matin par les policiers, selon nos informations. Le rappeur est arrivé dans les locaux de la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP), porte de Clichy à Paris.

Après une semaine de buzz, il n'est pas toujours facile d'y voir clair. D'ailleurs, le rappeur s'est offert une campagne de pub alors qu'il avait quelques jours une quarantaine de followers sur Twitter. Qu'est-ce que cela nous dit de la société française ?

"Cela nous dit qu'à la place de la lutte des classes, si j'ose dire, on a la lutte des clash, des trash, il y a une escalade, une surenchère permanente. Les dérapages ont toujours existé, simplement c'est vrai que la multiplication des médias et l'évolution du métier de journaliste vers l'organisateur de spectacle, de clash justement fait que tout ça s'est amplifié, ça nous interpelle directement", explique Nicolas Domenach.

À lire aussi
Le rappeur Booba, lors des Eurockéennes à Belfort, le 8 juillet 2017. faits divers
Après Kaaris, Booba fait aussi son retour sur Instagram

Les fractures qui existent s'aggravent

Nicolas Domenach
Partager la citation

"Pour la société ça nous dit que les fractures qui existent, au lieu de se soigner, de se réparer, s'aggravent, s'accentuent parce que ces clash ont cette conséquence là, directe, c'est-à-dire de favoriser la haine, les oppositions des communautés les unes contre les autres et non le bien commun, le bien public", poursuit-il.

"Vous pensez que les clash attisent les haines, je pense qu'ils sont le reflet des haines. Je pense que le clash c'est le degré zéro du débat public mais c'est quand même du débat public, c'est-à-dire que pour un certain nombre de gens qui ne sont pas forcément à l'aise avec un débat médiatique, politique, sociétale, un petit peu élaboré, c'est une espèce de soupape, c'est comme le bouchon de la cocotte-minute qui saute", estime Guillaume Roquette.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Clash Buzz internet Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794966283
"Pendez les blancs" : Domenach dénonce une société de "surenchères permanentes"
"Pendez les blancs" : Domenach dénonce une société de "surenchères permanentes"
DÉBAT - Après la polémique autour du rappeur Nick Conrad et son clip "Pendez les blancs", Nicolas Domenach critique une "la lutte des clash, des trash".
https://www.rtl.fr/actu/politique/pendez-les-blancs-domenach-denonce-une-societe-de-surencheres-permanentes-7794966283
2018-09-28 13:04:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/cS7x3I5aBIlRa9ZMmhmz1w/330v220-2/online/image/2018/0928/7794966254-on-n-est-pas-forcement-d-accord-du-28-septembre-2018.jpg