2 min de lecture Alexandre Benalla

Passeports de Benalla : le parquet de Paris ouvre une enquête pour "abus de confiance"

L'ex-chargé de mission de l'Élysée se voit reprocher l'"usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle". Alexandre Benalla est soupçonné d'avoir utilisé deux passeports diplomatiques délivrés avant son éviction de l'Élysée.

>
Passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire Crédit Image : AFP / STEPHANE MAHE | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
103132103886089535955
Laure-Hélène de Vriendt
et Olivier Boy

Après une semaine d’imbroglio autour des passeports diplomatiques d'Alexandre Benalla, la justice tente de démêler le vrai du faux. Le parquet de Paris a annoncé ce samedi 29 décembre avoir ouvert une enquête préliminaire à l'encontre d'Alexandre Benalla concernant les passeports diplomatiques en sa possession alors qu'il n'était plus en fonction à l'Élysée, selon un communiqué du procureur Rémy Heitz.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "abus de confiance", "usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle" mais aussi pour "exercice d'une activité dans des conditions de nature à créer dans l'esprit du public une confusion avec l'exercice d'une fonction publique ou d'une activité réservée aux officiers publics ou ministériels".

L'enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance à la personne (BRDP) et à la direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Paris.

Deux versions qui s'opposent totalement

La justice va devoir faire la lumière avec deux versions qui s'opposent totalement. D'un côté le Quai d'Orsay qui affirme avoir demandé à deux reprises à Alexandre Benalla de restituer ses passeports diplomatiques alors que ce dernier affirme que ses passeports étaient restés à l'Élysée après avoir été démis de ses fonctions et que ces documents lui ont été remis à la fin du mois d'octobre. Qui dit vrai ? Ce sont maintenant les magistrats qui vont devoir travailler. Leur enquête pourrait les mener à interroger une nouvelle fois Alexandre Benalla. 

À lire aussi
Alexandre Benalla lors de son arrivée dans la salle d'audition de la commission du Sénat mercredi 19 septembre 2018 Élysée
Alexandre Benalla a obtenu un passeport de service grâce à un faux, selon l'Élysée

Cette nouvelle affaire Benalla est embarrassante pour le chef de l'État, déjà sous pression de la crise des "gilets jaunes", qui doit exprimer lundi ses vœux au pays. L'ancien chargé de mission de l''Élysée dit d'ailleurs maintenir des liens avec certains membres de la présidence depuis son licenciement cet été.

Alexandre Benalla a assuré au JDD que ses passeports lui avaient été restitués "par la présidence", son entourage précisant à l'AFP que c'était "début octobre". Il avait affirmé, sous serment devant la commission d'enquête du Sénat le 19 septembre, avoir laissé ce document dans son bureau de l'Élysée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alexandre Benalla Justice Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796074810
Passeports de Benalla : le parquet de Paris ouvre une enquête pour "abus de confiance"
Passeports de Benalla : le parquet de Paris ouvre une enquête pour "abus de confiance"
L'ex-chargé de mission de l'Élysée se voit reprocher l'"usage sans droit d'un document justificatif d'une qualité professionnelle". Alexandre Benalla est soupçonné d'avoir utilisé deux passeports diplomatiques délivrés avant son éviction de l'Élysée.
https://www.rtl.fr/actu/politique/passeports-d-alexandre-benalla-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete-pour-abus-de-confiance-7796074810
2018-12-29 12:33:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/IneMcwvxq0Mt9-dwqa2fRQ/330v220-2/online/image/2018/0912/7794751797_l-ancien-charge-de-mission-d-emmanuel-macron-alexandre-benalla-le-24-fevrier-2018.jpg