1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Passe sanitaire : "Le devoir d'un maire est de respecter l'autorité de l'État", estime Estrosi
1 min de lecture

Passe sanitaire : "Le devoir d'un maire est de respecter l'autorité de l'État", estime Estrosi

INVITÉ RTL - Alors que plusieurs maires français appellent les restaurateurs et autres commerçants à ne pas faire respecter le contrôle du passe sanitaire, Christian Estrosi, maire de Nice, affirme qu'il est le devoir d'un maire de faire appliquer la loi.

Le maire de Nice, Christian Estrosi
Le maire de Nice, Christian Estrosi
Crédit : Valery HACHE / AFP
Christian Estrosi était l'invité de RTL du 18 août 2021
00:13:10
Jérôme Florin - édité par Romain Giraud

Invité RTL ce mercredi 18 août, Christian Estrosi a affirmé qu'un contrôle stricte du passe sanitaire était effectué dans sa ville dans tous les commerces, bar ou encore restaurants, estimant qu'il était du "devoir d'un maire" de faire "respecter l'autorité de l'État." Le maire de Nice a ajouté que le passe sanitaire était nécessaire "par souci de précaution et de prévention" par rapport "à mes concitoyens et les visiteurs de notre ville." 

L'élu répond ainsi à certains de ses homologues, y compris dans les Alpes Maritimes, qui demandent aux autorités locales de ne pas contrôler les passes en opposition aux gouvernement. "Je ne comprends pas, déplore-t-il, je demande à notre police municipale de contrôler le plus possible, nous découvrons à la fois des discothèques clandestines, des sous-sols des nourriture avariée et un non-contrôle du passe sanitaire" a-t-il détaillé. 

Alors que la ville de Nice se trouve dans une période touristique "extrêmement forte", et que le passe sanitaire aurait pu être une contrainte pour beaucoup, Christian Estrosi s'est félicité que le passe soit de plus en plus accepté à Nice :"je vois, jour après jour, des acteurs du commerce, des restaurateurs, qui sont plutôt rassurés d’avoir cet outil à leur disposition, cela donne l'exemple. L'immense majorité de nos commerçants se comporte extrêmement bien" a-t-il affirmé. 

S'il entend la colère des quelques 6.000 personnes qui ont encore manifesté ans sa commune ce samedi 14 août contre le passeport sanitaire car "il y a au milieu de cette colère des gens tout à fait respectables", il ne fait aucun doutes pour le maire de Nice : "ils sont manipulés, : en réalité, c'est un passeport pour la liberté. Prétendre le contraire, c’est desservir l’intérêt général ! Quand j’entends parler de dictature, j’ai envie d’envoyer certains stages en Brésil en Inde dans ces pays qui se battent pour avoir des vaccins" a-t-il conclue. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.