3 min de lecture Parlement européen

Parlement européen : "Il faut arrêter de tout raciser", estime Alba Ventura

ÉDITO - C'était la rentrée au Parlement européen, le 2 juillet et on a eu droit à un festival de provocations. C'est bien de vouloir casser les codes, mais ça ne sert vraiment pas la démocratie.

L'Edito Politique - Olivier Bost L'Edito politique Olivier Bost iTunes RSS
>
Parlement européen : "Il faut arrêter de tout raciser", estime Alba Ventura Crédit Image : PATRICK HERTZOG / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura édité par Marie-Pierre Haddad

Décidément cela devient une habitude de se faire remarquer lors de la rentrée au Parlement européen... Après les députés du parti du Brexit qui ont tourné le dos au moment de L'hymne à la joie, et ceux du Rassemblement national qui sont restés assis, c'est un député vert britannique qui affirme avoir été victime de racisme. Que s'est-il passé exactement ? 

Il s’est passé que le député écolo anglais Magid est arrivé mardi 2 juillet au Parlement pour faire sa rentrée : en short et tee- shirt sur lequel on pouvait lire "Fuck Fascism" et casquette à l’envers. Les huissiers à l’entrée lui ont demandé s’il était perdu et lui ont demandé de quitter les lieux.

Sur son compte Twitter, il a expliqué tout ça en ajoutant : "Je sais que je suis visiblement différent. Je suis Noir et mon nom est Magid. Je n’ai pas l’intention d’essayer de changer. Habituez-vous !"

Une volonté de faire exploser la cocotte

Alors c’est là ou Monsieur Magid a complètement tort. Parce que le député Magid n’a pas été refoulé parce qu’il était Noir mais parce qu’il était habillé comme un touriste. Il y a quelque chose de pervers dans ce comportement, dans cette volonté de vouloir faire exploser la cocotte. Il faut arrêter de tout raciser. Il y a suffisamment de discrimination comme ça, ça fait suffisamment de mal à beaucoup de gens, pour ne pas en rajouter.

À lire aussi
Thierry Breton, le 3 juin 2019 commission européenne
Les infos de 18h - Commission européenne : la candidature de Thierry Breton validée

Vous savez en cette rentrée parlementaire à Strasbourg, Manon Aubry, la candidate de la France insoumise a connu une petite mésaventure. À son arrivée on lui a demandé si elle était une assistante ? Non je suis une députée.

Elle a tweeté : "Prévenez ces messieurs du Parlement qu’on peut être une jeune femme et être élue". Est-ce qu’elle a parlé de sexisme ? Non. Elle aurait pu détourner ce petit incident pour dire : "Chez ces vieux machos du parlement européen dès qu’on est un femme jeune on est forcément une assistante". Elle ne l’a pas fait...

Casser les codes

Donc le délire indigéniste qui consiste à s’inventer des problèmes où il n’y en a pas c’est fatiguant. Encore une fois ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de racisme mais là ce n'était pas le cas. Monsieur Magid aime peut-être s’habiller en rappeur et c’est son droit le plus strict, il a par ailleurs l’excentricité des Anglais, mais il ne faut pas qu’il oublie qu’il est aussi un député.

C’est-à-dire qu’il doit être exemplaire. Mais attention pas seulement parce qu’il est dans une institution où il y a des codes. On sait bien que casser les codes, ça devient très à la mode. François Ruffin à l’Assemblée avait convaincu tous ses copains Insoumis de faire tomber la cravate. Non ce n’est pas ça !

Être exemplaire, c'est en tout cas à mes yeux, transmettre des valeurs

Alba Ventura
Partager la citation

Être exemplaire, c'est en tout cas à mes yeux, transmettre des valeurs, dire à ses enfants qu'être présentable c'est important, qu'enlever sa casquette  c'est du respect. Tout le monde ne partage pas ça... et après tout chacun fait ce qu’il veut.

Non mais ce qui me gêne beaucoup plus chez le député Magid qui essaie de nous faire croire (comme il l’a dit) que : "Cette histoire révèle ce à quoi le politique stéréotypé est censé ressembler". C’est le côté malhonnête de l’affaire ! Qu’il dénonce l’absence de personnes de couleur au Parlement européen, il a tout à fait raison, qu’il joue la comédie de la victimisation, ce n’est pas très classe !

Dommage ! Parce que ce jeune député (29 ans) d’origine somalienne qui est arrivé en Angleterre à l’âge de 5 ans, qui a eu une très belle ascension : il a été maire de Sheffield, vaut bien mieux que cette fourberie !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Parlement européen Union européenne Racisme
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants